Général

Bulletin

Services

Société

Il détient des concessions pour l'exploration du gaz de schiste : Roumanie: Chevron autorisé à poursuivre l'exploration

Le groupe américain Chevron, qui détient des concessions pour l'exploration du gaz de schiste en Roumanie, a obtenu trois certificats d'urbanisme dans l'est du pays et pourra poursuivre ses opérations malgré les controverses, a-t-on appris auprès des autorités locales. Nous avons délivré ces certificats parce qu'il fallait respecter la loi, a déclaré à l'AFP le président du conseil départemental de Vaslui (est), Dumitru BUZATU (PSD, majorité). Le groupe américain avait à plusieurs reprises sollicité ces documents et un refus aurait représenté un abus, a-t-il affirmé, précisant que Chevron doit encore obtenir des permis de construire avant de pouvoir entamer des forages d'exploration. Les gaz de schiste suscitent de vives controverses dans le monde, les défenseurs de l'environnement dénonçant une méthode d'extraction, la fracturation hydraulique, qui peut polluer les nappes phréatiques, fragiliser les sols, voire favoriser les tremblements de terre.
La coalition de centre gauche qui dirige la Roumanie depuis mai avait vivement critiqué l'octroi de concessions pour l'exploration du gaz de schiste à plusieurs groupes pétroliers, dont Chevron, par le gouvernement de centre droit au pouvoir début 2012. Evoquant les risques pour l'environnement, l'exécutif du Premier ministre Victor PONTA avait instauré un moratoire sur cette source non conventionnelle d'énergie, qui a notamment affecté les opérations de Chevron. Mais, alors que ce moratoire a expiré en décembre, M. PONTA a récemment déclaré que la question du gaz de schiste doit être abordée de manière sérieuse, positive, avant de se dire favorable à l'exploration. Les gens doivent bien peser les avantages et les désavantages, a pour sa part souligné M. BUZATU, qui avait participé au printemps dernier à une grande manifestation contre Chevron, sommé de quitter la Roumanie et d'arrêter le massacre du pays. Pour l'instant il s'agit uniquement de savoir si de tels gaz existent en Roumanie, s'est-il défendu.
Chevron, qui prévoyait le début des forages d'exploration au second semestre 2012, compte investir des dizaines de millions de dollars dans le développement et l'exploitation, si des gisements importants sont découverts. Un rapport de l'Agence américaine d'Information sur l'énergie estime que les ressources de la Roumanie, de la Bulgarie et de la Hongrie totaliseraient 538 milliards de mètres cubes de gaz de schiste.

Source : baosem N° : 931 du 10/02/2012

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?