Général

Bulletin

Services

Société

4ème symposium de l’Association Algérienne de l’Industrie du Gaz (AIG) : L’Algérie met en garde contre le risque de suppression de l’indexation des prix du gaz.

l'Algérie a mis en garde contre le risque d’une suppression du principe d’indexation du prix du gaz sur celui du pétrole sur la sécurité d’approvisionnement du marché mondial de cette énergie. Le Ministre de l’Énergie et des Mines, Youcef YOUSFI, a rappelé que les contrats gaziers à long terme permettaient d’assurer la rentabilité des investissements engagés par les producteurs, mais surtout garantissent la sécurité d’approvisionnement au profit des pays consommateurs. Or, une libéralisation globale des marchés gaziers internationaux basée sur les principes de l’offre et la demande, risquerait d’affecter la rentabilité des projets gaziers et, de ce fait, menacer la sécurité d’approvisionnement, a prévenu M. YOUSFI dans un message lu en son nom par le Secrétaire Général du Ministère, M. Ahmed MESSILI, lors de l’ouverture des travaux du 4ème symposium de l’Association algérienne de l’industrie du gaz (AIG) qui s’est déroulée récemment à Alger. Le Ministre a, en outre, réaffirmé l’engagement de l’Algérie pour la stabilité du marché international du gaz à travers ses différents investissements de production et de transport.
De son côté, le Président Directeur Général du Groupe Sonatrach, Abdelhamid ZERGUINE, a indiqué que l’Algérie continuerait à œuvrer pour l’indexation des prix du gaz sur ceux du pétrole dans le cadre des contrats à long terme qui assurent un débouché des investissements gaziers engagés par les pays producteurs. « Le Groupe Sonatrach continuera à travailler pour conforter sa position de partenaire majeur sur le marché gazier», a affirmé M. ZERGUINE, ajoutant que l’action du Groupe énergétique algérien en la matière sera, notamment, axée sur le renforcement des partenariats existants et le développement de nouveaux partenariats avec des acteurs fiables. Le 4ème symposium de l’AIG a ouvert ses travaux en présence de plus de 500 participants, dont une centaine d’étrangers, ainsi que 66 exposants parmi lesquels 23 sociétés étrangères. «Le gaz naturel, énergie du 21ème siècle : une transition à réussir», est le thème retenu pour cette rencontre qui a vu la participation d’un bon nombre d’anciens hauts cadres algériens du secteur des hydrocarbures.

Source : Baosem N°936 du 26/02/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?