Général

Bulletin

Services

Société

Après les prévisions de l'AIE pour la demande : Le pétrole creuse ses pertes

Les cours du pétrole continuaient de baisser en Asie après que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) eut abaissé sa prévision de demande pétrolière mondiale en 2013. Le baril de «light sweet crude» (WTI) pour livraison en avril lâchait 25 cents, à 92,27 dollars, tandis que le Brent de la mer du Nord à même échéance perdait 23 cents, à 108,23 dollars. L'AIE, qui émane de l'OCDE et rassemble la plupart des pays développés, table désormais sur une demande de pétrole brut de 90,6 millions de barils par jour (mbj) cette année, soit 60.000 barils de moins qu'en février. C'est la deuxième fois de suite que l'AIE révise à la baisse cette estimation, alors qu'elle prévoyait en janvier une demande mondiale de 90,8 mbj, sur fond de dégradation continue de la conjoncture en Europe, de signes de ralentissement en Chine et des coupes budgétaires aux États-Unis.

Ces données «ont accru le pessimisme» des investisseurs après l'annonce d'une nouvelle hausse des réserves de brut aux États-Unis, premier consommateur mondial d'or noir, a souligné Sanjeev GUPTA chez Ernst and Young. Le Département américain de l'Énergie (DoE) a fait état d'une nouvelle progression des stocks de brut, qui se sont étoffés de 2,6 millions de barils lors de la semaine achevée le 8 mars, soit un peu plus que les 2,4 millions attendus par les analystes. Après avoir débuté la séance nettement en hausse à New York grâce aux chiffres sur les ventes au détail aux Etats-Unis, le pétrole avait terminé en repli mercredi. Le baril de WTI avait lâché 2 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), pour s'établir à 92,52 dollars. A Londres, le Brent avait terminé à 108,52 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 1,13 dollar, après être tombé en séance à son niveau le plus faible depuis trois mois.

Source :Baosem N°943 du 24/03/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?