Général

Bulletin

Services

Société

Le groupe a annoncé une hausse de 4% de son bénéfice net en 2012 : Séchilienne Sidec conforte ses bénéfices et mise sur le Brésil

Le producteur d'électricité Séchilienne Sidec, essentiellement actif Outre-mer, a annoncé récemment une hausse de 4% de son bénéfice net en 2012 grâce à une augmentation de sa production de courant, selon un communiqué publié mardi. En 2012, l'entreprise a dégagé un bénéfice net de 33,5 millions d'euros, contre 32,2 millions en 2011. Le chiffre d'affaires affiche lui une progression de 6%, à 383,3 millions d'euros. Le groupe, qui a récemment vendu à EDF son parc éolien français, veut se développer au Brésil ainsi que dans la méthanisation agricole, c'est-à-dire la production de gaz à partir de déchets (fumiers, résidus végétaux...), en France, indique-t-il dans ses résultats financiers annuels. Séchilienne Sidec, spécialisé dans les centrales électriques combinant la bagasse (résidu ligneux de la canne à sucre après son broyage pour en extraire le sucre) et le charbon, estime que le Brésil, premier producteur mondial de canne, répond à tous les critères de développement du groupe à l'international.

Le groupe se donne trois ans pour investir dans des projets rentables de cogénération en partenariat avec les industriels sucriers dans le pays. L'an dernier, ses ventes ont été tirées par des inaugurations de la centrale biomasse Caraïbes Energie en Guadeloupe et de parcs solaires, ainsi que par l'amélioration de la disponibilité des centrales thermiques, passée à 91,9% en 2012 contre 89,4% en 2011. Avec une puissance installée totale de 693 mégawatts, la production d'électricité a ainsi atteint 3.580 gigawattheures en 2012, en hausse de 4%. Né de la fusion en 2001 d'activités d'Air Liquide (Séchilienne) et des ex-Charbonnages de France (Sidec), Séchilienne Sidec est un important producteur d'électricité à La Réunion (57% de la production électrique de l'île en 2012), en Guadeloupe (37%), en Martinique, ainsi qu'à l'île Maurice (43%). Outre l'électricité produite à partir de bagasse (87% du chiffre d'affaires et 82% du parc installé en 2012), l'entreprise est présente dans le solaire. Séchilienne Sidec a finalisé en février la cession pour au moins 59 millions d'euros de son parc éolien français (59 mégawatts) à EDF Energies Nouvelles.

Côté perspectives pour 2013, l'entreprise indique viser un bénéfice opérationnel de 124 millions d'euros cette année (+3%) et un bénéfice net de 34,5 millions d'euros hors plus-value de cession dans l'éolien. En milieu de matinée, l'action Séchilienne Sidec reculait de 1,35%, à 15,30 euros, dans un marché parisien orienté à la baisse (-0,69%).

Source :Baosem N°944 du 26/03/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?