Général

Bulletin

Services

Société

Le Ministre de l’Energie et des Mines, M. Youcef YOUSFI devant les parlementaires : La wilaya d’Illizi bénéficiera de plusieurs projets et infrastructures énergétiques

Le Ministre de l’Energie et des mines, M. Youcef YOUSFI, a annoncé récemment à Alger que la wilaya d’Illizi bénéficiera de plusieurs projets et infrastructures énergétiques pour l’amélioration des conditions de vie des populations, notamment dans les agglomérations éloignées. Au cours d’une séance plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales, le Ministre a indiqué qu’il s’agissait de la réalisation d’une raffinerie de pétrole d’une capacité de raffinage de 2 millions de tonnes/an dans la région d’Essath, et l’extension du gazoduc reliant Illizi à Djanet sur une distance de 420 km. Il a annoncé également l’implantation d’une centrale électrique fonctionnant à l’énergie solaire dont l’entrée en service est prévue en 2014 dans le cadre d’un programme de réalisation de plusieurs projets d’énergie solaire et éolienne d’une capacité de 500 mégawats intéressant les wilayas d’Adrar, Ghardaia, Bechar, Tindouf, Tamanrasset, El-Oued et Illizi. Certains de ces projets sont en cours de réalisation, alors que pour les autres projets les travaux débuteront prochainement.
Ces projets sont «de nature à améliorer la qualité du service public et de couvrir la wilaya en énergie, et d’assurer à la région un développement économique et social, notamment en termes de création de postes d’emploi», a ajouté le Ministre. M. YOUSFI a rappelé que 10 agglomérations de la wilaya ont bénéficié de l’électricité solaire dans le cadre d’un projet global visant à généraliser l’utilisation des énergies nouvelles, notamment dans les régions isolées. La wilaya a également bénéficié de plusieurs programmes dans le cadre de l’amélioration de l’approvisionnement en gaz naturel à travers le raccordement de quelques 8800 logements situées dans les communes d’Illizi, In-Amenas et Djanet, a souligné le Ministre, qui a précisé que le taux de raccordement de gaz a dépassé 50%, alors que la moyenne nationale a atteint 47%. Dans ce sillage, M. YOUSFI a indiqué que le programme quinquennal 2010-2014 spécial à Illizi prévoit le raccordement au réseau de gaz de ville avant fin 2013 de 3.000 logements situés dans les trois communes restantes, à savoir Dabdab, Bordj Omar Idriss et Bordj El-Haouas. S’agissant de l’approvisionnement de la wilaya en carburants, M. YOUSFI a annoncé que 4 stations de services seront réalisées durant cette année.

Par ailleurs, le Ministre de l’Energie et des Mines, M. Youcef YOUSFI, a indiqué que la mise en production de 2.800 MW supplémentaires d’électricité au niveau national devrait couvrir la demande grandissante en cette énergie. Les délestages auxquels a recouru en 2012 le Groupe Sonelgaz, notamment dans le sud-est du pays «ne se reproduiront pas cet été grâce à ces nouvelles capacités qui représentent», selon M. YOUSFI, une évolution de 20% en terme de production par rapport à l’année précédente. Le retard enregistré en 2012 dans la mise en service de deux lignes névralgiques de très haute tension Msila-Barika et Ain Djasser-Barika a mis en difficulté l’approvisionnement de toute cette région contraignant l’Opérateur système à mettre en œuvre un délestage volontaire «tournant et maîtrisé» pour éviter un black-out de toute la région sud-est du pays notamment à Biskra, El Oued et Touggourt.

M. YOUSFI a annoncé devant les parlementaires un programme de réalisation de 12.000 MW d’ici à 2017, dont les travaux démarreront cette année. Chaque 1.000 MW coûtera un milliard de dollars d’investissement, selon lui. Le Ministre n’a pas manqué au cours de son passage à l’APN d’évoquer les contraintes de son secteur à assurer une distribution adéquate de l’électricité dans toutes les régions du pays en raison de la demande croissante durant les périodes de pic de consommation. En dépit de la mise en service de 2.000 MW entre 2009 et 2011, le déséquilibre entre l’offre et la demande de l’électricité n’a pas été atténué, relève-t-il. Les problèmes d’opposition par les particuliers au passage des lignes électriques sur leurs terrains et les difficultés d’accès aux assiettes foncières, même petites, pour l’installation des postes transformateurs ont freiné les programmes de distribution et de transport de l’électricité, a expliqué le Ministre. Le programme arrêté par le secteur de l’énergie prévoit l’installation de 6.000 postes transformateurs.

Source :Baosem N°945 du 31/03/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?