Général

Bulletin

Services

Société

Elle fonctionnera au gaz naturel et au mazout : Lancement des travaux de la méga centrale électrique de Cap-Djinet

Les travaux de réalisation de la méga centrale de production d’électricité en cycle combiné, d’une capacité de 1200 MGW, à Cap Djinet, à l’est de Boumerdes, viennent de démarrer, a-t-on appris récemment du Directeur de wilaya de l’Energie et des Mines (DEM). "La réalisation du projet est confiée à un groupe sud-coréen, en partenariat avec des opérateurs publics algériens, pour un montant de plus de 73 milliards de DA", a indiqué à l’agence APS M. Abdelkader KHOUR, signalant que la centrale fonctionnera au gaz naturel et au mazout. Cette centrale, inscrite au titre de la politique du secteur visant la production de 12.000 MGW supplémentaires d’électricité à l’horizon 2016 en vue de couvrir la demande nationale ascendante en la matière, sera implantée sur une surface de près de 22 ha, spécialement sélectionnée sur le littoral de Cap Djinet pour sa conformité avec les critères nécessités par ce genre d’installations, dont sa proximité avec les RN 24 et 12 , ainsi que la voie ferrée, est-il signalé. Ce site a été aussi sélectionné à proximité de l’actuelle centrale de 600 MGW qui fonctionne depuis plusieurs années déjà dans la région, pour faciliter la couverture des besoins en eau de la nouvelle centrale.
Une fois opérationnelle, cette station devrait contribuer à l’alimentation en énergie électrique des wilayas de Boumerdes, Tizi-Ouzou, Bouira, Blida, Sétif et Bordj Bou Arreridj, grâce à des câbles électriques de 400 KVA, qui la relieront au réseau national de distribution d’électricité, a expliqué le responsable du secteur.

Un délai de 36 mois est fixé pour la concrétisation de ce projet, dont il est attendu la création de près de 200 emplois à sa mise en service, pour atteindre progressivement plus de 2000 postes de travail permanents, en plus d’un nombre important d’emplois indirects. Le groupe sud-coréen est chargé de la "conception, l’ingénierie, la fabrication des matériels, l’acquisition des équipements et matériaux, la supervision des travaux de génie civil, les travaux de montage, l’installation, les essais, la mise en service des groupes, et des garanties, en plus de la formation de près de 200 cadres algériens, qui constitueront le personnel de cette future centrale", selon les clauses fixées dans le cahier de charge signé avec l’Entreprise Sonelgaz (chef du projet), est-il souligné.

Source :Baosem N°947 du 07/04/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?