Général

Bulletin

Services

Société

La capacité de raffinage de l’Algérie sera doublée d’ici à cinq ans

Le Ministre de l’Energie et des mines, Youcef YOUSFI, a annoncé, récemment à Oran, que la capacité de raffinage actuelle de l’Algérie sera doublée d’ici cinq années. Le Ministre a indiqué, dans un message lu par un de ses conseillers, à l’ouverture des 9èmes journées scientifiques et techniques de Sonatrach, que «la capacité actuelle de raffinage de l’Algérie, de près de 700.000 barils/jour, sera doublée d’ici à cinq ans à travers la réalisation de six nouvelles raffineries». «Cette augmentation de capacité de raffinage permettra de couvrir la consommation nationale jusqu’en 2040 et développer une pétrochimie à la proximité de ces raffineries», a-t-il ajouté. Youcef YOUSFI a, d’autre part, fait état d’un ambitieux programme qui sera mis en application dès cette année par Sonatrach et portant sur l’intensification de l’effort d’exploration sur l’ensemble du territoire national. Dans ce sens, il a appelé les partenaires du groupe pétrolier national à accompagner ce dernier dans ces activités. «Dans le cadre de la politique énergétique, il s’agit non seulement de poursuivre mais aussi d’intensifier l’effort d’exploration sur l’ensemble du territoire national» a affirmé le Ministre, tout en précisant qu’il s’agissait «de mettre en évidence de nouvelles réserves d’hydrocarbures qui permettent de couvrir, à long terme, les besoins du marché national et de maintenir et renforcer la position de notre pays en tant qu’acteur actif dans l’approvisionnement en hydrocarbures du marché énergétique mondial principalement européen et asiatique».

D’autre part, le Ministre a estimé que «le domaine minier algérien, connu pour être très prospectif et renfermant un important potentiel, offre des perspectives prometteuses en matière d’investissements dans les activités d’exploration, de développement et d’exploitation des hydrocarbures ». Le PDG du Groupe Sonatrach, M. Abdelhamid ZERGUINE, a souligné, de son coté, que le groupe pétrolier national poursuivra ses objectifs et continuera d’assurer le financement économique du pays. «Sonatrach poursuivra ses objectifs à savoir intensifier la recherche, produire de l’énergie sous ses formes conventionnelles et non conventionnelles, renouvelables ou non et continuera d’assurer le financement économique du pays», a souligné M. ZERGUINE, dans l’allocution qu’il a prononcée à l’ouverture des 9èmes journées scientifiques et techniques de Sonatrach. Pour atteindre ces objectifs, il a précisé que Sonatrach «comptera, comme toujours sur ses propres potentialités mais aussi sur celles d’un partenariat équilibré, complémentaire qu’elle a toujours pu conduire». Parlant des perspectives du Groupe, M. ZERGUINE a rappelé que Sonatrach «est en train de se déployer tous azimuts», car «elle se doit d’être toujours à l’écoute de ce qui se fait le mieux dans ses nombreux domaines d’activités pour assurer sans faille sa mission principale : assurer la sécurité énergétique nationale et générer les ressources indispensables pour mener à bien le développement du pays».

«Si Sonatrach est la locomotive de l’économie nationale, elle le doit à la nature même de ses missions qui lui imposent de rechercher toujours l’excellence et de répondre toujours présent aux défis de développement que doit relever le pays», a encore ajouté le PDG du Groupe pétrolier national. Face à ces challenges, «Sonatrach a le devoir de tout faire pour s’inscrire dans un processus de mise en adéquation avec les normes universelles, en matière d’acquisition et maîtrise des nouvelles technologies, d’obtention des normes et certifications relatives à ses domaines d’activités, mais également d’adaptation de son cadre réglementaire et fonctionnel aux spécificités actuelles du marché mondial des hydrocarbures», a souligné le premier responsable du groupe pétrolier.
La cérémonie d’ouverture des 9èmes journées techniques et scientifiques de Sonatrach (JST 9) s’est déroulée au Centre des conventions Mohamed-Benahmed d’Oran, en présence du PDG du groupe pétrolier national, M. Mohamed ZERGUINE, des représentants du Ministère de l’Energie et des Mines, des cadres supérieurs du Groupe Sonatrach et de nombreux experts nationaux et étrangers. Cette manifestation scientifique à laquelle ont assisté 1.200 participants s’inscrit dans le cadre du thème « 2013, l’année de l’énergie en Algérie » et des festivités du cinquantenaire de l’indépendance nationale et de la création du Groupe Sonatrach. Selon le comité d’organisation le programme a comporté 39 sessions orales totalisant 153 communications, 7 tables rondes et 57 sessions posters. Parmi les thématiques retenues figurent «Environnement énergétique international», «Relation Entreprise/Université», «Industrie pétrochimique : défis et enjeux», «Cyber sécurité : risques et enjeux», «Combustibles fossiles non-conventionnels : défis et opportunités», «Transferts intergénérationnel des savoir-faires».

Source :Baosem N°949 du 16/04/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?