Général

Bulletin

Services

Société

Après quatre jours de conférences, d’ateliers et de tables rondes : Clôture des 9èmes journées scientifiques et techniques de Sonatrach à Oran

Les 9èmes journées scientifiques et techniques du Groupe Sonatrach ont pris fin, récemment à Oran, après quatre jours de conférences, d’ateliers et de tables rondes. Abritée par le Centre de conventions Mohamed-BENAHMED, cette manifestation a été ponctuée par des recommandations sous forme de «déclaration» appelant au raffermissement des liens de coopération entre les entreprises du secteur des hydrocarbures, l’université et la recherche scientifique pour un «partenariat efficace et avantageux pour toutes les parties.» Les participants ont recommandé également le développement de l’esprit de créativité, l’intégration des hautes technologies dans les filiales et activités du Groupe Sonatrach, l’encouragement de la sous-traitance autour du tissu de l’industrie pétrochimique à travers des PME et le développement des énergies renouvelables pour répondre aux besoins du marché national en énergie et réduire les coûts de production.

La cérémonie de clôture a constitué une occasion pour décerner des prix de cette édition à 17 personnes, notamment les prix des meilleurs animateurs de conférences, de tables rondes et d’ateliers, du meilleur stand d’exposition scientifique, ainsi que deux prix d’encouragement à deux jeunes participants. Cette manifestation, organisée dans le cadre de «2013, année de l’énergie en Algérie», de la célébration du cinquantenaire du recouvrement de la souveraineté nationale et celui de la création du Groupe Sonatrach, a vu la présence de 1.400 participants dont des experts et des académiciens d’Algérie et de l’étranger et des représentants de groupes énergétiques mondiaux. La cérémonie d’ouverture des 9èmes journées techniques et scientifiques de Sonatrach (JST 9) s’est déroulée au Centre des conventions Mohamed-BENAHMED, en présence du PDG du Groupe pétrolier national, M. Mohamed ZERGUINE, des représentants du Ministère de l’Energie et des Mines, des cadres supérieurs du Groupe Sonatrach et de nombreux experts nationaux et étrangers. Ces journées ont été marquées par la présentation de 150 communications, ainsi que par l’organisation de 55 ateliers et sept tables rondes.

Parmi les thématiques retenues figurent «Environnement énergétique international», «Relation Entreprise/Université», «Industrie pétrochimique : défis et enjeux», «Cyber sécurité : risques et enjeux», «Combustibles fossiles non-conventionnels : défis et opportunités», «Transferts intergénérationnel des savoir-faires». Lors d’une allocution qu’il avait prononcée à l’ouverture de cette manifestation, le PDG du Groupe Sonatrach, M. Abdelhamid ZERGUINE, avait souligné que le groupe pétrolier national poursuivra ses objectifs et continuera d’assurer le financement économique du pays. «Sonatrach poursuivra ses objectifs à savoir intensifier la recherche, produire de l’énergie sous ses formes conventionnelles et non conventionnelles, renouvelables ou non et continuera d’assurer le financement économique du pays», avait souligné M. ZERGUINE. Pour atteindre ces objectifs, il a précisé que Sonatrach «comptera, comme toujours sur ses propres potentialités mais aussi sur celles d’un partenariat équilibré, complémentaire qu’elle a toujours pu conduire». Parlant des perspectives du Groupe, M. ZERGUINE avait rappelé que Sonatrach «est en train de se déployer tous azimuts», car «elle se doit d’être toujours à l’écoute de ce qui se fait le mieux dans ses nombreux domaines d’activités pour assurer sans faille sa mission principale : assurer la sécurité énergétique nationale et générer les ressources indispensables pour mener à bien le développement du pays». «Si Sonatrach est la locomotive de l’économie nationale, elle le doit à la nature même de ses missions qui lui imposent de rechercher toujours l’excellence et de répondre toujours présent aux défis de développement que doit relever le pays», avait ajouté le PDG du Groupe Sonatrach. Face à ces challenges, « le Groupe Sonatrach a le devoir de tout faire pour s’inscrire dans un processus de mise en adéquation avec les normes universelles, en matière d’acquisition et maîtrise des nouvelles technologies, d’obtention des normes et certifications relatives à ses domaines d’activités, mais également d’adaptation de son cadre réglementaire et fonctionnel aux spécificités actuelles du marché mondial des hydrocarbures», avait souligné le premier responsable du Groupe pétrolier Sonatrach.

Source :Baosem N°950 du 21/04/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?