Général

Bulletin

Services

Société

Lors d’une rencontre au siège de l’EIC, une association regroupant 600 compagnies opérant dans le secteur : Le programme national de développement des énergies renouvelables présenté à Londres

Le programme national de développement des énergies renouvelables a été présenté récemment à Londres, au siège de l’EIC, une association regroupant 600 compagnies opérant dans le secteur. Ce programme a été présenté par les cadres de Sonelgaz en présence notamment du Ministre de l’Energie et des Mines, M. Youcef YOUSFI et de Lord RISBY, représentant du Premier Ministre britanniques pour le développement du partenariat avec l’Algérie. Le programme des énergies renouvelables établi par le gouvernement a suscité un intérêt particulier de la part des Britanniques. Les experts qui ont pris connaissance de l’expérience algérienne dans le domaine, ont qualifié celle-ci de « positive », exprimant leur intérêt pour le marché algérien, notamment dans le secteur de l’énergie solaire qui s’est taillé la part de lion dans le débat. Le programme consiste notamment, à installer une puissance d’origine renouvelable de près de 22.000 MW entre 2011 et 2030 dont 12 000 MW sont destinés à couvrir la demande nationale en électricité et 10 000 MW à l’exportation.

«L’Algérie a une vision claire à long terme avec un large programme de développement des énergies renouvelables, et ce que nous recherchons est l’apport de la technologie et de l’expertise dans ce domaine», a dit en substance le Ministre de l’Energie lors de cette séance. A la faveur de ce programme, les énergies renouvelables représenteront 40% de la production d’électricité à l’horizon 2030.
L’Algérie compte se positionner en tant qu’acteur majeur dans la production de l’électricité à partir du solaire photovoltaïque et du solaire thermique, et il appartient aux entreprises britanniques de s’impliquer dans cet effort de développement, a affirmé M. YOUSFI. La rencontre a été qualifiée de positive et utile par les participants. «L’Algérie représente un énorme marché pour les investisseurs britanniques dans ce domaine précis, ce potentiel est malheureusement mal connu au Royaume-Uni», a déclaré à l’APS M. Alexander MARSHALL, représentant de Clarke Energy, -présent en Algérie depuis deux ans- mettant l’accent sur l’importance de la rencontre. M. Ray NOBLE de Solar BIPV ltd, expert européen en énergie solaire, a exprimé un intérêt particulier au taux d’intégration atteint par l’Algérie (60%) dans l’industrie de l’énergie solaire, estimant que l’expérience de « Rouiba-Eclairage» une filiale du Groupe Sonelgaz, qui produit les panneaux solaires, est « très encourageante». «Il y a beaucoup de potentiel pour un pays comme le Royaume-Uni pour développer ses relations en Algérie dans le secteur des énergies renouvelables en particulier le solaire au vu de cette présentation», a-t-il affirmé en marge de la rencontre. Cet expert s’est félicité du fait qu’en dépit des ressources d’énergies abondantes existantes en Algérie, ce pays développe un programme ambitieux pour le développement des énergies renouvelables.

Source :Baosem N°951 du 23/04/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?