Général

Bulletin

Services

Société

Le projet gouvernemental pour cette cession prévoit la création d’ici 2015 d’une nouvelle entreprise compétitive : La privatisation d’Electricité de Grèce mise sur les rails

L’opérateur public d’électricité grec DEI (PPC), l’une des principales sociétés contrôlées par l’Etat, sera privatisé d’ici 2016 après restructuration en 2015, a annoncé récemment le ministère de l’Environnement et de l’Energie. Le projet gouvernemental pour cette cession prévoit la création d’ici 2015 «d’une nouvelle entreprise compétitive qui comprendra 30% de la partie productive de la DEI, les mines de lignite et les usines hydroélectriques et de gaz naturel de la société», a indiqué un communiqué ministériel. La procédure sera complétée d’ici le premier trimestre 2015 et la nouvelle société sera opérationnelle immédiatement», selon ce texte, précisant que les détails de la privatisation seront examinés par la Commission européenne d’ici fin juin.

L’Etat grec, qui possède actuellement 51% de la DEI, s’est engagé à vendre 17% de la DEI d’ici fin 2015. Des caisses de retraites possèdent 3,8% de la DEI. L’opérateur de transmission de l’électricité (ADMIE) sera également privatisé, selon le ministère, qui précise que l’ensemble de ces cessions doit être conclu d’ici 2016. La DEI figure sur la longue liste des sociétés publiques que le pays s’est engagé auprès de ses créanciers UE et FMI à privatiser en échange de prêts de 240 milliards d’euros dont le pays bénéficie depuis l’explosion de la crise de la dette en 2010. La libéralisation du marché énergétique, dominé depuis des décennies par la DEI, est une condition préalable réclamée par les créanciers pour que le pays continue de bénéficier des prêts.

Source :Baosem N°959 du 26/05/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?