Général

Bulletin

Services

Société

Le Président Directeur Général du Groupe, M. Abdelhamid ZERGUINE l’a affirmé : L’ensemble des raffineries sur le sol algérien sera à 100% propriété de Sonatrach

Le président directeur général du Groupe Sonatrach, Abdelhamid ZERGUINE, a affirmé, récemment à Ghardaïa, que l’ensemble des raffineries se trouvant sur le sol algérien sera à 100% la propriété de Sonatrach. S’exprimant à l’issue d’une visite de travail dans la région pour s’enquérir du choix de la variante de localisation du site devant accueillir la nouvelle raffinerie de Ghardaïa, dans la zone de Oued Nechou (20 km au nord-est de Ghardaïa), le PDG de Sonatrach a indiqué aussi que la création de cinq nouvelles raffineries en Algérie est imposé par la tendance haussière des besoins de la collectivité nationale. "Nous devons doubler notre production nationale pour répondre, d’une manière permanente et dans les meilleures conditions, à la demande croissante, aussi bien de la population que des secteurs d’activités économiques", a-t-il souligné. Après avoir écouté un exposé sur les quatre variantes du projet de raffinerie d’Oued Nechou, le PDG de Sonatrach a exhorté les responsables du projet à choisir la meilleure variante pour sa localisation, en tenant compte des servitudes, notamment la proximité de la route et de la future voie ferrée devant relier Ghardaïa aux différentes localités et wilayas du Sud, et la mobilisation de l’eau par les forages.

Le projet de raffinerie de Ghardaïa, d’une capacité de cinq (5) millions de tonnes/an, qualifiée par M. ZERGUINE de stratégique, s’étend sur une superficie de 483 hectares et devra générer près de 800 emplois permanents. Cette raffinerie sera accompagnée de la réalisation d’un centre de stockage près du tracé de la voie ferrée, trois fois plus important que celui du site du Caroubier (Alger), afin de couvrir les besoins des wilayas du Sud limitrophes, a précisé le PDG de Sonatrach. Cette usine produira, outre du carburant (essences sans plomb, essence normale et gasoil), suivant les normes internationales, d’autres dérivés chimiques pour approvisionner des zones industrielles de petite taille et développer par la même un réseau de PME spécialisé dans les produits issus de la pétrochimie, a-t-il fait savoir. Parlant des cinq raffineries projetées, le même responsable a indiqué que cet investissement est stratégique en matière de valorisation des énergies, pour répondre à la demande nationale et contribuer à la promotion du développement économique ainsi qu’à la création d’emplois. Pas moins de 3.000 postes de travail seront générés par ces investissements, à travers les régions du pays, a souligné M. ZERGUINE.

Le même responsable a indiqué que les travaux de terrassement de ces cinq raffineries sont réalisés par la filiale du groupe Sonatrach (GCB) leader dans ce domaine. Auparavant M. ZERGUINE et la délégation qui l’accompagne ont visité la station de pompage N°3 et s’y sont enquis des conditions de travail. Il a annoncé que les jeunes de la wilaya de Ghardaïa peuvent se former dans plusieurs métiers (soudure, énergie solaire…) dans les ateliers de l’entreprise GTP (Grands travaux pétroliers), sous la conduite de ses agents. Le PDG de Sonatrach a tenu, par ailleurs, une séance de travail au niveau de la base d’Oued Noumer avec les cadres et travailleurs de Sonatrach, en présence des autorités de la wilaya de Ghardaïa.

Source :Baosem N°960 du 28/05/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?