Général

Bulletin

Services

Société

Le pays exploite le schiste bitumineux depuis une centaine d'années pour produire de l'électricité par combustion : L'Estonie veut profiter de la révolution du schiste

L'Estonien Enefit, premier producteur mondial d'électricité à base de schiste, s'est lancé dans de grands projets aux Etats-Unis et en Jordanie désireux de profiter du boom du schiste, mais les Estoniens dont les factures d'électricité ne cessent d'augmenter estiment que cette stratégie est menée à leurs dépens. L'Estonie exploite le schiste bitumineux depuis une centaine d'années pour produire de l'électricité par combustion. Ce petit Etat balte de 1,3 million d'habitants couvre 97% de sa consommation d'électricité grâce à ce minerai. Enefit extrait chaque année environ 15 millions de tonnes de schiste, la principale ressource minière de cette ancienne république soviétique entrée dans l'Union européenne en 2004 après être sortie du giron de Moscou en 1991. Depuis une trentaine d'années, elle en extrait également du pétrole de schiste. Cette entreprise publique est confiante dans l'avenir de ce pétrole non conventionnel au delà des frontières de l'Estonie.

En Jordanie, Enefit a un projet de centrale qui va remplacer des méthodes plus coûteuses de production d'électricité, l'huile de schiste va remplacer les combustibles qui autrement seraient importés, déclare à l'AFP M. Eliis VENNIK, la porte-parole de la compagnie. Cette centrale devrait commencer à produire de l'électricité en 2017. Aux Etats-Unis, Enefit a racheté à l'Etat de l'Utah un important gisement de schiste estimé à 2,6 milliards de barils pour 30 millions d'euros. Enefit American Oil prévoit de produire environ 50.000 barils par jour. Alors qu'en Estonie, Enefit utilise le schiste pour produire de l'électricité par combustion et du carburant, en Utah elle ne devrait produire que du carburant. La compagnie espère démarrer la production aux Etats-Unis d'ici 2020 mais certains doutent de sa rentabilité. Le schiste a un grand avenir dans le monde entier, a souligné récemment dans le quotidien Postimees, Mati Pallasma, un ancien ingénieur d'Enefit. Mais, a-t-il ajouté, Enefit prive les plus pauvres en augmentant sans cesse le prix de l'électricité.

Selon les statistiques officielles, les tarifs de l'électricité en Estonie étaient trois fois plus élevés en mars qu'un an auparavant. La hausse des prix de l'électricité est due à l'ouverture du marché de l'électricité au 1er janvier 2013, assure M. Sandor LIIVE, président du Conseil d'administration d'Enefit. Mais pour Olav Kivirand, l'organisateur de plusieurs manifestations contre la hausse des tarifs, le marché ne peut suffire à expliquer cette évolution. La compagnie assure que les projets sont financés par leurs profits à l'étranger mais sans ces projets l'argent pourrait servir à maintenir des prix bas en Estonie, dit-il à l'AFP. La députée Kaja KALLAS, assure que au cours des trois derniers mois, Enefit a refusé de répondre à une demande parlementaire et de donner des informations détaillées concernant les investissements réalisés et ceux prévus.

Enefit est une compagnie d'Etat, donc elle nous appartient à tous et nous avons le droit de savoir ce qu'ils font s'est indigné le journaliste Emil RUTIKU, qui a lancé un site web pour exiger d'Enefit des tarifs plus bas. Les investissements d'Enefit sont entourés de secret et toutes les questions concernant la justification des projets en Jordanie et dans l'Utah restent sans réponse sous prétexte que la société négocie derrière des portes closes, écrit dans son blog le maire de Tallin, M. Edgar SAVISAAR. Le patron d'Enefit American Oil, Rikki HRENKO, assure que les bases économiques du projet en Utah sont solides. Les tests concernant le schiste en Utah se sont bien déroulés et nous pensons que les chances de succès l'emportent largement sur les risques, dit-il à l'AFP.

Source :Baosem N°961 du 02/06/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?