Général

Bulletin

Services

Société

Dans le but de construire deux nouvelles centrales électriques : Afrique du Sud : Un consortium investit environ 780 millions d'euros

Le groupe français GDF Suez va se lancer sur le marché de la production d'électricité en Afrique du Sud, où il compte investir avec des partenaires 780 millions d'euros pour construire deux nouvelles centrales électriques, selon un communiqué publié récemment par l'entreprise. GDF Suez s'est associé avec les sud-africains Legend Power Solutions et The Peaker Trust et avec la maison de commerce japonaise Mitsui & Co., pour ces deux centrales fonctionnant au gaz, d'une capacité totale de 1.005 megawatts, qui seront implantées dans les provinces du Cap oriental et du KwaZulu-Natal. Pour le patron de GDF Suez, M. Gérard MESTRALLET, "c'est le point de départ d'un partenariat solide avec l'Afrique du Sud, pour l'aider à soutenir ses ambitions de croissance économique et industrielle". "Ces centrales à cycle ouvert sont les premiers projets de production d'électricité indépendante initiés par le ministère de l'Energie en Afrique du Sud et permettront de subvenir aux importants besoins du réseau électrique sud-africain", a-t-il ajouté. Les deux centrales permettront d'alimenter en électricité la société de distribution publique Eskom Holdings. Les sociétés propriétaires des centrales à cycle ouvert Dedisa Peaking Power (Cap oriental) et Avon Peaking Power (KwaZulu-Natal) sont chacune détenues à 38% par GDF SUEZ, à 27% par Legend Power Solutions, à 25% par Mitsui & Co et à 10 % par The Peaker Trust. GDF SUEZ développe également de nouveaux projets en Afrique du Sud, notamment dans l'éolien et le thermique. En mai 2013, le groupe a signé des contrats d'achat d'électricité pour le projet éolien West Coast One d'une capacité de 94 MW situé dans la province du Cap occidental. L'Afrique du Sud représente le plus grand marché de l'électricité en Afrique, avec une capacité électrique installée de plus de 45 GW. Le gouvernement sud-africain soutient un plan sur 20 ans visant une augmentation de 42% (17 GW) de nouvelles capacités à partir d'énergies renouvelables, ou le lancement d'une série d'appels d'offres pour de nouvelles centrales thermiques.

Source :Baosem N°965 du 16/06/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?