Général

Bulletin

Services

Société

Les travaux du deuxième sommet ont été clôturés récemment à Moscou : Le FPEG plaide pour la poursuite de l’indexation des prix du gaz sur ceux du pétrole

Le deuxième sommet du Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG) a achevé ses travaux récemment à Moscou en appelant à poursuivre l’indexation des prix du gaz sur ceux du pétrole et des produits pétroliers afin d’assurer des prix équitables, des revenus stables et de garantir le développement des ressources de gaz naturel. Dans la déclaration finale du sommet, tenu en présence du Président du Conseil de la nation, M. Abdelkader BENSALAH, représentant personnel du Président de la République, M. Abdelaziz BOUTEFLIKA, les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres du FPEG ont souligné leur détermination à défendre "le rôle fondamental" des contrats de long terme de gaz naturel dans le financement des projets d’infrastructures à grande échelle en amont et en aval de l’industrie du gaz et en prévoyant des solutions mutuellement acceptables pour la sécurité de la demande et de l’offre. Ils ont mis l’accent, en outre, sur la nécessité de renforcer le Forum en tant que plateforme pour définir et faire avancer les positions des pays membres sur les défis et les questions des marchés internationaux de gaz.

Le FPEG dont les pays membres contrôlent près de 70% des réserves gazières mondiales, a plaidé pour le renforcement de la coordination des actions afin de protéger les intérêts des pays exportateurs de gaz dans tous les domaines, y compris les interactions avec les autorités de régulation des pays consommateurs. Les pays membres du FPEG ont réaffirmé leur détermination commune à préserver et renforcer les principes de commerce international en matière de gaz y compris les mécanismes de partage de risques qui ont prouvé leur efficacité et ont permis le développement continu de l’industrie gazière à travers le monde. Les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres du FPEG ont réitéré leur détermination à encourager l’utilisation du gaz naturel en tant qu’énergie propre afin d’augmenter sa part dans le mix énergétique primaire mondial. Ils se sont engagés également à encourager le dialogue entre le Forum des pays exportateurs de Gaz et tous les acteurs et les partenaires du marché gazier pour promouvoir le gaz en tant qu’énergie de l’avenir, respectueuse de l’environnement.

Par ailleurs, le FPEG a réaffirmé la souveraineté permanente et absolue des pays sur leurs ressources naturelles, reconnaissant l’importance croissante du gaz naturel en tant que carburant respectueux de l’environnement et matière première pour de nombreuses industries, contribuant au développement durable à long terme de l’économie mondiale. La déclaration de Moscou a relevé que les pays du FPEG qui disposent d’une part majeure des réserves mondiales de gaz, "sont des exportateurs responsables et sûrs à long terme de cette ressource", réitérant leur conviction qu’il existe un grand potentiel pour une importante contribution des pays du Forum à l’économie mondiale. Exprimant leur préoccupation par rapport à certaines mesures appliquées de manière unilatérale par quelques pays consommateurs qui affectent négativement la stabilité du marché du gaz, les pays du FPEG ont souligné l’importance de la stabilité du marché pour assurer un investissement suffisant dans de nouveau projets gaziers, mettant en avant l’importance d’un partage équitable des risques entre tous les acteurs du marché gazier dans le but d’assurer la sécurité de l’offre et de la demande de gaz.

Source :Baosem N°972 du 09/07/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?