Général

Bulletin

Services

Société

La finalisation de la transaction était attendue : Total a bouclé la vente de TIGF au consortium Snam/GIC/EDF

Total a annoncé récemment avoir bouclé la vente de sa filiale française de transport et de stockage de gaz TIGF à un consortium regroupant le gestionnaire de réseau italien Snam, le fonds souverain de Singapour GIC, et EDF. La finalisation de la transaction était attendue. La semaine dernière, Total l'avait présentée comme imminente. Comme prévu, Total a vendu 100% de TIGF (Transport et Infrastructures Gaz France) au consortium associant Snam (45%), GIC (35%) et EDF (20%), pour un total de 2,4 milliards d'euros(soit un paiement de 1,6 milliard d'euros en numéraire plus 800 millions de reprise de dettes), comme le prévoyait l'accord définitif de cession signé début avril. Le groupement franco-italo-singapourien l'avait emporté sur une offre rivale déposée par un consortium rival mené par la Caisse des dépôts française. Cette vente met fin à un processus qui avait démarré il y a un an. L'été dernier, Total avait lancé une réflexion sur le maintien en son sein de TIGF, puis avait décidé durant l'automne de s'en séparer, invoquant la réglementation européenne qui pousse à la séparation entre les producteurs d'énergie et les gestionnaires de réseaux.

De son côté, EDF intervient dans cette transaction en tant qu'investisseur financier. Ses parts dans TIGF seront gérées par une nouvelle filiale baptisée EDF Invest, qui détiendra des participations non cotées destinées à abonder le portefeuille d'actifs constitué par l'électricien pour couvrir ses charges futures de démantèlement nucléaire. TIGF, héritière des grandes heures de l'exploitation du gisement gazier de Lacq (Pyrénées-Atlantique), emploie près de 500 salariés, exploite 14% du réseau français de gazoducs (soit près de 5.000 km de conduites), et gère 22% des capacités nationales de stockage de gaz, dont les sites de Lussagnet (Landes) et Izaute (Gers). Les repreneurs ont pris des engagements en matière sociale, qui figurent noir sur blanc dans un accord signé avec les représentants des salariés de TIGF, et portent notamment sur la préservation des emplois, le maintien de dispositions statutaires dont bénéficient les salariés, et la localisation du siège de l'entreprise à Pau.

Source :Baosem N°980 du 06/08/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?