Général

Bulletin

Services

Société

Dans son rapport mensuel sur le marché pétrolier : L’AIE revoit légèrement à la baisse ses prévisions de demande pour 2013 et 2014

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a revu récemment légèrement à la baisse ses prévisions de croissance de la demande mondiale de pétrole pour cette année et la prochaine, afin de refléter l’abaissement des perspectives économiques établies par le FMI. Pour 2013, l’AIE table désormais sur une hausse de 895.000 barils par jour de la demande planétaire de brut, à 90,8 millions, alors qu’elle prévoyait une augmentation de 930.000 en juillet, détaille-t-elle dans son rapport mensuel sur le marché pétrolier. S’agissant de 2014, elle continue à tabler sur une accélération de la demande, laquelle devrait toujours atteindre un nouveau sommet à 92 millions de barils par jour, mais un peu moins forte qu’auparavant. Elle estime désormais la croissance de la consommation de brut à 1,1 million de barils par jour en moyenne, contre 1,2 million précédemment.

L’Agence a justifié ce léger abaissement par la révision à la baisse des prévisions de conjoncture du Fonds monétaire international, intervenue en juillet. Le FMI ne prévoit plus actuellement qu’une croissance de 3,1% de l’économie mondiale cette année, contre 3,3% en avril, et de 3,8% en 2014, au lieu de 4%. Globalement, ces changements ne bouleversent pas les grandes forces à l’œuvre sur le marché pétrolier, où les pays émergents continuent à donner le la, face à des pays développés dont la demande tend à se réduire depuis des années, sous les effets conjugués de la crise et de politiques de réduction de la consommation d’énergies fossiles.

Source :Baosem N°983 du 18/08/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?