Général

Bulletin

Services

Société

Le Groupe a enregistré un bénéfice net de 8,6 milliards d'euros : Gazprom: exportations et prix soutiennent le bénéfice au 1er trimestre

Le géant gazier russe Gazprom a publié récemment un bénéfice net en hausse de 5% sur un an au premier trimestre, soutenu par une augmentation de ses exportations vers l'Europe et une forte hausse des prix en Russie. Le groupe public, qui avait subi en 2012 le premier recul de son profit en dix ans sur fond de baisse de ses ventes, a enregistré un bénéfice net de 380,7 milliards de roubles (8,6 milliards d'euros) sur les trois premiers mois de l'année. Le bénéfice d'exploitation s'affiche en progression de 67% à 515,9 milliards de roubles (11,7 milliards d'euros). Le chiffre d'affaires a lui bondi de 19% à 1.461 milliards de roubles (33 milliards d'euros). Ces résultats sont supérieurs aux attentes des analystes interrogés par l'agence russe Ria-Novosti. Au premier trimestre, les seules ventes de gaz s'affichent en hausse de 25% à 903,8 milliards de roubles (20,5 milliards d'euros), a souligné Gazprom. Mais cette progression s'explique surtout par une augmentation des prix, notamment en Russie (+15%), les volumes reculant de 5% à 153,9 milliards de mètres cubes.
Les exportations vers l'Europe ont augmenté en volume comme en prix, ce qui se traduit par un bond de 11% des ventes à 428,3 milliards de roubles (9,7 milliards d'euros). Le groupe avait déjà indiqué avoir enregistré en début d'année, notamment en mars, un bond de ses livraisons vers l'Europe, dont il représente plus du quart de la consommation, lié à une vague de froid. Gazprom a également bénéficié d'un gain comptable de 73,4 milliards de roubles (1,7 milliard d'euros) lié à des ajustements de prix rétroactifs, alors qu'il avait passé une provision représentant un montant similaire au premier trimestre 2012. Gazprom a publié des résultats plutôt bons, ont jugé les analystes de Bank of America Merrill Lynch, tout en relevant que cette bonne surprise s'expliquait surtout par les éléments exceptionnels comme les ajustements de prix. Mais du côté négatif, la hausse des coûts s'est accélérée, ont-ils constaté. Les dépenses d'exploitation ont augmenté de 3,5% à 950 milliards de roubles (21,5 milliards d'euros).

A son habitude, Gazprom n'a pas assorti ses résultats financiers, publiés plus de cinq mois après la fin de la période sous revue, de prévisions pour la suite de l'année. Son vice-président M. Andreï KROUGLOV avait indiqué en juin prévoir une baisse de l'ordre de 10% de son bénéfice net cette année, comme en 2012.

Source :Baosem N°990 du 10/09/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?