Général

Bulletin

Services

Société

M. Youcef YOUSFI a indiqué que deux actions sont déjà engagées dans la perspective de concrétiser cette ambition : Mettre en valeur les potentialités minières et d’hydrocarbures de la wilaya de Bechar

Les pouvoirs publics sont décidés à mettre en valeur les potentialités minières et d’hydrocarbures de la wilaya de Bechar afin d’amorcer le développement économique et social des régions du sud-ouest du pays. Deux actions sont déjà engagées par les pouvoirs publics dans la perspective de concrétiser cette ambition : relancer les études sur la possibilité de la réouverture des mines de charbon et poursuivre les travaux d’exploration pétrolière et gazière, a souligné le Ministre de l’Energie et des Mines, M. Youcef YOUSFI en marge d’une visite d’inspection dans cette wilaya. S’agissant du premier volet, une possible reprise de l’activité d’extraction de charbon dans la région à l’arrêt depuis prés de cinq décennies permettra notamment d’améliorer la couverture en électricité de toute la Saoura à la faveur de la mise en place d’une nouvelle centrale électrique qui fonctionnera avec cette énergie. "Nous étudions la possibilité de rouvrir les mines de charbon et d’avoir une centrale électrique qui fonctionnerait au charbon. Ceci permettrait de créer des emplois locaux et d’exploiter cette ressource naturelle", déclarait M. YOUSFI, ajoutant que cette possibilité "est au stade des études". "On va voir si c’est possible de produire du charbon et à quel coût", a-t-il ajouté. Dans cette optique, il est prévu de compléter et de mettre à jour les études faites jusqu’à présent en matière d’impacts socio-économiques mais aussi environnementaux de la réouverture des mines de charbon sur la région et la population. "Il y a un certain nombre de difficultés. Nous allons donc compléter et mettre à jour les études faites sur cela et j’espère que nous arriverons à quelque chose de positif", indique M. YOUSFI. La région de Bechar recèle un important gisement de charbon sub-divisé en trois sous bassins à savoir Mezarif, Kenadsa et Abadla qui totalisent des réserves potentielles de plus de 208 millions de tonnes, dont le plus important est celui de Kenadsa (30 km du chef-lieu de wilaya) avec un potentiel estimé à 142 millions de tonnes, selon des explications fournies par la direction de l’énergie et des mines de la capitale du sud-ouest algérien. Il s’agit donc d’importantes quantités largement suffisantes pour faire tourner une centrale électrique à charbon pour de longues années. Avec seulement 20 millions de tonnes, "il est possible de faire fonctionner une centrale électrique de 300 à 400 MW durant 30 ans", assurait, dans ce sens, le Président Directeur Général du Groupe Sonelgaz, M. Noureddine BOUTERFA, présent à l’exposé fait sur le potentiel minier de la wilaya.
Toutefois, la mise en valeur du potentiel minier de la wilaya de Bechar n’est pas limitée seulement au charbon, puisque les activités d’exploration en cours cibleront toutes les substances. "Nous avons pris du retard dans l’exploration minière (dans la région)", a dit le Ministre, ajoutant que cette activité "sera intensifiée" pour évaluer le potentiel existant en minerais comme le palladium, le cuivre, l’or et la baryte. "Nous allons accélérer l’exploration pour voir les opportunités d’exploitation de ces gisements", a-t-il assuré. Le Ministre a, d’autre part, affirmé que l’exploitation du site minier de Ghar Djebilet dans la wilaya voisine de Tindouf se fera par une société nationale en association avec un partenaire étranger éventuellement. La société algérienne qui sera créée notamment par Sonatrach, Manadjim El Djazair (Manal), et d’autres entreprises de sidérurgie va, d’abord, étudier la possibilité d’exploiter ce site.
Plus tard, "s’il y a des partenaires qui veulent se joindre à cette société, ils seront les bienvenus", explique le Ministre qui souhaite que la wilaya de Bechar se transforme en "un pôle de l’industrie minière dans la région du sud-ouest du pays". S’agissant, par ailleurs, des potentialités en hydrocarbures, M. YOUSFI a fait savoir que des travaux récents d’exploration ont démontré que cette wilaya "peut être riche en hydrocarbures". "Il y a déjà une première découverte importante de gaz naturel à Tamzaya (avec un potentiel évalué à 150 milliards de mètres cubes) avec une quantité d’hydrocarbures liquides. "Nous allons, donc, continuer l’exploration", assure M. YOUSFI. Il a, cependant, reconnu l’existence de difficultés techniques liées à l’exploitation de ce potentiel gazier constitué, essentiellement, de gaz compact qui nécessite une technologie spéciale pour son exploitation, selon les explications du Ministre.
"Il semblerait qu’il y ait des quantités assez intéressantes (de gaz) et nous allons tester les méthodes pour voir si on peut les produire. Ceci donne également une perspective très intéressante pour le développement des hydrocarbures dans le région", souligne le Ministre. D’après des données officielles, une dizaine de puits sont forés depuis 2009 pour évaluer les potentialités en hydrocarbures de la région, alors que ces travaux de forage devraient se poursuivre jusqu’au début 2014 pour vérifier les possibilités de les exploiter. Par ailleurs, le Ministre de l’Energie et des Mines, M. Youcef YOUSFI, a affirmé que des mesures ont été prises pour le renforcement de la couverture de la région en électricité, de même que pour l’amélioration et la modernisation des réseaux de transport et de distribution de l’électricité à travers l’ensemble du territoire de la wilaya de Bechar. Dans cette perspective, un programme portant sur la réalisation de 225 opérations visant le remplacement des réseaux de basse et haute tensions, la réalisation de nouveaux postes électriques et la réhabilitation des réseaux de basse tension, en plus de la création de 100 nouveaux postes de moyenne et basse tensions sur un réseau de 125 km, vient d’être lancé avec un financement de plus d’un (1) milliard de Dinars, a-t-on signalé.

Le Ministre de l’Energie et des Mines s’est enquis, au cours de sa visite de travail dans la wilaya de Bechar, de l’état de plusieurs projets relevant de son secteur, notamment celui de l’implantation sur 15 hectares du comptoir algérien du matériel électrique et gazier. Cette entreprise publique à caractère commercial sera chargée, dès 2015, de la distribution des équipements d’électricité et de gaz et la réalisation des différents programmes et projets de gaz et d’électricité à travers la wilaya de Bechar qui accuse un déficit en matière d’entreprises spécialisée dans ce type de travaux énergétiques. M. YOUSFI a également inspecté le centre enfuteur de Bechar qui produit annuellement 25.600 bouteilles de gaz butane de 13 kg, 6,3 kg et 35 kg, destinées à couvrir les besoins des habitants des wilayas de Bechar, Tindouf et de certaines localités de la wilaya d’Adrar. Le centre d’enfutage qui contribue à l’approvisionnement en gaz butane ces régions sera à l’avenir remplacé progressivement par la mise en place de différentes structures de transport et de distribution du gaz naturel, acheminé actuellement par le gazoduc Labiodh Sidi Cheikh-Bechar sur un linéaire de plus de 365 km, a-t-on expliqué. Une station de stockage de gaz d’une capacité de 500 tonnes est déjà en service à Bechar et distribue actuellement cette énergie à 22.200 foyers à travers la wilaya, selon les informations fournies. Le Ministre avait également mis en service le réseau de distribution public de gaz naturel à travers la daïra de Taghit (97 km au sud de Bechar). Il a aussi procédé au lancement officiel des travaux de réalisation d’un réseau similaire au profit de la daïra de Kenadza (18 km au sud de Bechar).

Source :Baosem N°996 du 01/10/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?