Général

Bulletin

Services

Société

Il a bondi en août à 111,87 dollars le baril : Le brut algérien monte à son plus haut niveau depuis deux ans

Le brut de référence algérien Sahara Blend a bondi en août à 111,87 dollars le baril, son plus haut niveau depuis deux ans, soutenu par le resserrement de l’offre sur le marché du Brent de Londres, a indiqué récemment l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Le Sahara Blend a poursuivi sa hausse entamée en juillet dernier, très apprécié par les raffineurs pour ses qualités physico-chimiques. En août dernier, le brut algérien a grimpé à 111,87 dollars, gagnant 4,31 dollars par rapport aux 107,56 dollars atteints au mois de juillet, aidé par le resserrement de l’offre du brut de référence de la Mer du Nord (Brent) sur l’Intercontinental Exchange de Londres, précise un bilan mensuel de l’OPEP. Avec 111,87 dollars le baril, le Sahara Blend s’est fortement rapproché de son niveau de cotation de 2012, qui était de 111,89 dollars. Durant le mois dernier le Sahara Blend, a été le deuxième brut le mieux côté du panier Opep après le Bonny Light nigérian qui a atteint 113,62 dollars le baril. Le pétrole algérien a suivi la même tendance haussière de la plupart des bruts composant le panier OPEP qui ont profité en août de la montée des tensions géopolitiques, liée à la crise en Syrie. Les cours des pétroles de l’Organisation des Pays Exportateurs du Pétrole (OPEP) se sont maintenus à des niveaux élevés en août, soutenus également par la baisse de l’offre des bruts provenant de l’Afrique de l’Ouest et la Mer du Nord, relève l’Organisation. Par ailleurs, la production algérienne de pétrole a atteint en août à 1,198 million de barils par jour contre 1,210 million de barils/jour en juillet, selon l’organisation.

Source :Baosem N°997 du 06/10/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?