Général

Bulletin

Services

Société

La transaction a été bouclée récemment et les activités concernées ont été transférées à la NGC : Total vend ses activités amont de Trinité-et-Tobago pour 350 M EUR

Total a annoncé récemment avoir vendu l'ensemble de ses activités dans l'amont (exploration et production d'hydrocarbures) dans l'Etat caribéen de Trinité-et-Tobago au groupe gazier public local, la National Gas Company (NGC). La transaction, d'un montant de 473 millions de dollars (environ 350 millions d'euros) a été bouclée récemment, et les activités concernées ont été transférées à la NGC, a indiqué le géant pétrolier français dans un communiqué. Les activités cédées comprennent une participation de 30% dans un permis sous-marin (qui recouvre le gisement de pétrole et de gaz en cours d'extraction d'Angostura), et une autre de 8,5% dans une autre zone sous-marine. La part de la production cédée par Total est proche de 15.000 barils équivalents pétrole par jour. La cession de ces actifs correspond à une stratégie de gestion active du portefeuille du Groupe, a expliqué le directeur de la stratégie de la division exploration-production de Total. Notre objectif est de simplifier le portefeuille en se désengageant des actifs non stratégiques dans les pays où la perspective de production est marginale pour le groupe, a-t-il argumenté. C'est le 4e pays dont Total se désengage dans l'amont, après le Cameroun, la France et la Colombie, le groupe préférant concentrer ses efforts et ses capitaux sur des pays présentant un meilleur potentiel en matière d'hydrocarbures. Le groupe reste toutefois présent à Trinité et Tobago dans l'aval, plus précisément dans la distribution de produits pétroliers. Comme le rappelle le groupe dans son communiqué, Total exerçait des activités d'exploration et de production à Trinité et Tobago depuis 1996. Il avait extrait en moyenne 12.000 barils équivalent pétrole par jour en 2011. Cette cession s'inscrit dans un vaste programme de cessions annoncé l'an dernier par le groupe français, qui vise à céder 15 à 20 milliards de dollars d'actifs d'ici fin 2014. Le groupe a indiqué la semaine dernière qu'il allait probablement atteindre le haut de cette fourchette, mais s'est abstenu de relever son plan de cessions.

Source :Baosem N°998 du 08/10/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?