Général

Bulletin

Services

Société

Dans une intervention prononcée lors du congrès mondial de l’énergie : Gaz : M. ZERGUINE plaide pour le renforcement de la coopération entre pays producteurs et consommateurs

Le Président Directeur Général du Groupe Sonatrach, M. Abdelhamid ZERGUINE, a souligné récemment à Daegu (Corée du Sud) la nécessité de renforcer la coopération entre pays producteurs et consommateurs pour assurer un développement harmonieux du marché mondial du gaz et garantir la sécurité de l’approvisionnement. "Les pays producteurs et les pays consommateurs doivent trouver un terrain d’entente et un juste équilibre, sur le court et le long terme, pour pouvoir assurer un développement harmonieux du marché mondial du gaz", a-t-il soutenu dans son intervention devant le panel sur "les marchés du gaz naturel" lors du congrès mondial de l’énergie. Selon le premier responsable du Groupe Sonatrach qui a plaidé pour un partage équitable des risques entre importateurs et exportateurs, cet équilibre "doit tenir compte des évolutions des marchés de gaz et des incertitudes qui pèsent sur l’industrie gazière". Ces incertitudes, a-t-il poursuivi, "peuvent affecter les investissements alloués au développement de nouveaux gisements et des infrastructures d’approvisionnement" dans la mesure où les capitaux à investir dans le développement des maillons de la chaîne énergétique pour garantir la sécurité d’approvisionnement et assurer la demande mondiale future sont "considérables". Il a fait remarquer, dans ce sens, que les politiques de sécurité énergétique adoptées par les pays consommateurs, même si elles sont légitimes, induisent la production de grandes quantités de gaz, une opération qui nécessite le développement de la chaîne d’approvisionnement, augmentant ainsi le risque de perturbation du marché. M. ZERGUINE a appelé à "une concertation permanente" entre producteurs et consommateurs de gaz afin de développer cette source d’énergie propre et préserver la stabilité du marché. "La concertation entre pays producteurs et consommateurs doit être permanente en gardant à l’esprit que toute nouvelle mesure en terme de politique énergétique a un impact considérable sur le marché", a-t-il averti.
Rappelant l’importance du rôle et de la responsabilité assumés par les pays producteurs de gaz dans l’approvisionnement des marchés mondiaux en gaz naturel et les menaces potentielles qui pèsent sur les contrats de long terme, le P-DG du Groupe Sonatrach a souligné que " le recours disproportionné au marché spot peut entraîner des risques graves sur le développement de projets futurs". M. ZERGUINE a jugé "plus approprié" d’accorder la priorité aux contrats à long terme et de "renforcer les partenariats stratégiques". "Cette approche a toujours été favorisée par le Groupe Sonatrach et a été mise en œuvre avec une fiabilité absolue grâce à la fourniture de plus de 1.000 milliards de m3 de gaz vers l’Europe sans aucune interruption depuis le début des années 60", a-t-il affirmé. Ce défi a été relevé grâce "aux investissements considérables" consentis dans le développement de l’industrie gazière notamment dans le réseau de transport, a-t-il ajouté.
Il a rappelé que le Groupe a prévu d’investir près de 100 milliards de dollars entre 2013 et 2017, principalement dans les activités amonts et compte également continuer à évaluer les ressources en hydrocarbures non conventionnels avec des ressources estimées à plus de 700 TCF de gaz de schiste. Le Président Directeur Général de Sonatrach a réaffirmé l’engagement du Groupe à encourager le partenariat pour faire face aux défis auxquels le secteur sera confronté et garantir, ainsi, l’approvisionnement qui constitue "une priorité" pour l’Algérie.

Source :Baosem N°1002 du 29/10/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?