Général

Bulletin

Services

Société

La Bourse de Madrid interprétait cette annonce comme une victoire du Groupe : Repsol solde son différend argentin contre 5 milliards de dollars

Le groupe pétrolier espagnol Repsol devrait mettre un point final au contentieux l'opposant à l'Argentine, en approuvant un accord compensant la nationalisation en 2012 de sa filiale YPF, avec un montant à mi-chemin entre les prétentions de chaque partie. Si elle donne son feu vert, l'entreprise recevra 5 milliards de dollars (3,7 milliards de euros) sous forme d'obligations de l'Etat argentin, a indiqué à l'AFP une source proche du dossier. La Bourse de Madrid interprétait cette annonce comme une victoire de Repsol, faisant bondir son titre de 4,25% à 19,235 euros, dans un marché en hausse de 0,20% à 11H01 GMT. Nous sommes arrivés à un accord de principe au sujet de l'expropriation de 51% des actions d'YPF (...) qui doit être ratifié par la direction de Repsol, avait annoncé, quelques heures plus tôt, le Ministère argentin de l'Economie. Pour y parvenir, trois gouvernements différents se sont réunis récemment à Buenos Aires avec Repsol, YPF et La Caixa, premier actionnaire de Repsol: l'Argentine, via son Ministre de l'Economie M. Axel KICILLOF, l'Espagne, via le Ministre de l'Industrie M. José Manuel SORIA, et le Mexique, avec M. Emilio Lozoya AUSTIN, Directeur Général de la compagnie publique Pemex, actionnaire de Repsol (9,5%). Le groupe devait soumettre cet accord à son conseil d'administration et se décidera en fonction de ce qu'il estime convenable, dans l'intérêt exclusif de l'entreprise et ses actionnaires, a-t-il précisé dans un communiqué. De source proche du dossier, on indique que la proposition a de bonnes chances d'être approuvée, si Repsol obtient les garanties suffisantes sur le paiement du montant prévu en obligations.

Source :Baosem N°1012 du 03/12/2013

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?