Général

Bulletin

Services

Société

Soutenus notamment par les interruptions de production en Libye et la chute des stocks au terminal pétrolier de Cushing : Les cours du pétrole en hausse

Les cours du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi en fin d'échanges européens, soutenus notamment par les interruptions de production en Libye et la chute des stocks au terminal pétrolier de Cushing, dans un marché gardant un oeil sur la situation en Ukraine. Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 108,05 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 22 cents par rapport à la clôture de jeudi. Sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 56 cents, à 101,84 dollars. Vers 13H45 GMT, le WTI a atteint 102,24 dollars, son niveau le plus élevé depuis le 10 mars. Les deux principaux contrats sur le pétrole sont en hausse à l'orée du weekend. Le Brent a progressé à cause des interruptions persistantes de production en Libye et des tensions géopolitiques (qui) restent élevées en Ukraine, expliquait Fawad RAZAQZADA, analyste de Forex.com.

En Libye, le secteur pétrolier est très perturbé depuis l'été, à cause de divers mouvements de protestations, notamment de la part de rebelles qui réclament l'autonomie de la région orientale de Libye. De son côté, le WTI restait soutenu par la baisse continue des stocks à Cushing, le terminal pétrolier où sont entreposées les réserves qui servent de référence au brut américain, ajoutait M. RAZAQZADA. Les stocks de Cushing ont chuté de 13 millions de barils au cours des deux derniers mois (-32%), tombant la semaine dernière à leur plus bas niveau depuis début 2012. Les réserves de Cushing avaient grimpé à des niveaux record l'année dernière, ce qui avait pesé sur le prix du brut américain. Enfin, le WTI était aidé par un regain d'optimisme des investisseurs sur la demande énergétique américaine après la publication cette semaine de bons indicateurs économiques aux États-Unis, notamment sur la croissance de la première économie mondiale au quatrième trimestre 2013.

Source :Baosem N°1048 du 06/04/2014

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?