Général

Bulletin

Services

Société

Pour 2014, le groupe table sur une perspective plutôt positive : Suisse : Romande Energie a réalisé un bénéfice net de 67,9 m CHF en 2013

Le fournisseur d'électricité Romande Energie a renoué avec les chiffres noirs en 2013, en dégageant un bénéfice net de 67,9 mio CHF après une perte nette de 278,2 mio CHF l'année précédente, a-t-il annoncé récemment. Pour 2014, le groupe table sur une perspective plutôt positive, mais le gel des négociations pour un accord sur l'électricité avec Bruxelles "crée un flou", a estimé la direction. Le bénéfice d'exploitation (EBIT) a augmenté de 1,7% à 68,9 mio CHF, alors que les ventes ont quasiment stagné (-0,3%) à 577,8 mio CHF l'année dernière. L'électricité distribuée sur le réseau a progressé de 1,5% à 2899 GWh et l'énergie vendue a été presque stable (+0,4%) à 3171 GWh. Les ventes ont bénéficié de la hausse du volume distribué, dopée par la hausse démographique et le boom de la construction, a expliqué à AWP le Directeur financier (CFO) Denis MATTHEY. Cela a permis de compenser la baisse de tarif de 5% consentie dans la distribution d'électricité.

Romande Energie n'a plus souffert en 2013 des effets négatifs liés à sa participation de 9% dans Alpiq, qui avait grevé les deux exercices précédents. Alors que les entreprises associées avaient impacté de 343 mio CHF le résultat 2012, elles ont contribué à hauteur de 7 mio CHF à l'exercice 2013. Romande Energie distribuera un dividende en hausse de 3 CHF à 30 CHF au titre de l'exercice écoulé. Cette distribution représente "50% du bénéfice net qui sera distribué aux actionnaires", a déclaré M. MATTHEY, ce qui "reflète les bons résultats 2013".
Le gel des négociations sur un accord bilatéral sur l'électricité entre Berne et Bruxelles après le vote du 9 février "crée un flou", a averti le directeur général (CEO) M. Pierre-Alain URECH. "Cela ne nous touche pas directement, car Romande Energie ne vend rien sur les marchés étrangers", a expliqué le CEO devant la presse. "Cela va davantage toucher Alpiq". Mais le groupe romand ne sait pas s'il va pouvoir continuer à gérer ses contrats à long terme d'achat d'électricité en hiver.

"La Suisse a besoin de l'accès au marché européen, notamment pour importer de l'électricité en hiver lors des heures creuses", a-t-il expliqué. Le gel des négociations d'un accord bilatéral, qui aurait dû être signé en juin, suscite "beaucoup de points d'interrogation", a-t-il déclaré. "Il y n'a pas de règles claires pour l'année prochaine", lorsque le marché de l'électricité en Europe sera complètement libéralisé. Pour 2014, l'électricien vise en priorité la production reposant sur les énergies renouvelables et les projets en Suisse. Romande Energie compte aussi investir 50 mio CHF dans ses réseaux cette année, après avoir investi au total 103 mio CHF l'année précédente. Pierre-Alain URECH n'a pas voulu préciser le montant total des investissements prévus en 2014. La direction n'exclut pas de nouvelles acquisitions. "Nous sommes en négociations", a dévoilé M. URECH. "Des achats sont prévus en Allemagne, dans l'éolien, et en France dans l'hydraulique et l'éolien", a-t-il précisé. "Nous regardons surtout des opportunités de petites et moyennes centrales hydrauliques en France", a expliqué le directeur général.
Romande Energie a comme objectif à moyen terme d'augmenter sa production propre, afin d'être moins dépendant des achats d'électricité à l'étranger, a indiqué à AWP M. MATTHEY. D'ici 2025, le groupe va investir 1,1 mrd CHF à cette fin. Pour l'heure, le groupe dispose du mix énergétique suivant: la production propre représente 500 GWh, alors que la distribution d'électricité est de 3000 GWh. La perspective 2014 du groupe "est plutôt positive", a indiqué M. MATTHEY, sans fournir de chiffres. Le début de l'année a souffert de la météo clémente, qui a moins nécessité de chauffage. Cela a entraîné "une faible baisse de la consommation d'énergie", a-t-il déclaré. "Nous avons vendu moins d'électricité et cela se répercutera sur le chiffre d'affaires", mais cela ne devrait pas influencer la rentabilité, a-t-il précisé. La baisse des prix sur les marchés de l'électricité va se poursuivre en 2014, ce qui permettra à la société d'en bénéficier lors de ses achats d'électricité à l'étranger. Le groupe table ainsi sur une évolution positive de la marge brute opérationnelle. A la Bourse, l'action Romande Energie a terminé en hausse de 4,91% à 1111,00 CHF, alors que le SPI a gagné 0,90%.

Source :Baosem N°1050 du 08/04/2014

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?