Général

Bulletin

Services

Société

Grâce à une réduction de son prix global : Total s'apprête à lancer le projet Kaombo en Angola

Le développement du projet pétrolier offshore de Kaombo en Angola, que Total avait retardé en raison de coûts jugés trop élevés, va pouvoir être lancé, grâce à une réduction de son prix global, a annoncé récemment le PDG du groupe pétrolier français, M. Christophe DE MARGERIE. La décision finale d'investissement est sur le point d'être annoncée, a indiqué M. DE MARGERIE à des journalistes, en marge du 15e Sommet international du pétrole à Paris. Le projet de Kaombo, situé en eaux profondes à 300 kilomètres des côtes angolaises, sur une superficie d'environ 900 km2, devrait produire 230.000 barils de pétrole par jour à pleine capacité. La mise en production du gisement est prévue en 2017.

Le démarrage du projet a été rendu possible par un abaissement de ses coûts de 20 à 16 milliards de dollars, alors que l'industrie pétrolière est confrontée à une inflation de ses charges face à des prix du pétrole brut relativement stables. Les projets qui ont eu des problèmes (en raison de cette hausse des coûts, ndlr), c'est notamment celui de Kaombo, qu'on a été amené à retarder en Angola parce qu'il était trop cher. Et on a quand même réussi à réduire les coûts de 4 milliards de dollars. C'est pas mal, a dit M. DE MARGERIE. Total est opérateur du projet, qu'il détient à hauteur de 30% aux côtés de Sonangol P&P (30%), Sonangol Sinopec International (20%), Esso E&P Angola (15%) et Galp (5%).

Source :Baosem N°1053 du 20/04/2014

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?