Général

Bulletin

Services

Société

Il vise notamment à renforcer la maîtrise de la demande d'énergie et réduire les émissions de gaz à effets de serre : France : Le décret sur l'effacement électrique publié au JO

Le décret prévoyant le versement d'une prime aux opérateurs dits d'effacement, qui agissent comme intermédiaires pour valoriser les reports de consommation d'électricité, a été publié récemment au Journal officiel. Réclamé par le secteur, ce décret avait suscité des réserves de l'Autorité de la concurrence en début d'année, celle-ci estimant qu'il alourdirait la facture énergétique des consommateurs. L'effacement consiste, pour certains clients volontaires, à réduire ou reporter leur consommation d'électricité pendant une certaine durée, et à valoriser ce courant non consommé sur différents marchés par l'intermédiaire d'un opérateur d'effacement. Ce mécanisme permet notamment de soulager la demande aux heures de pointe sans solliciter des capacités de production supplémentaires.

Le décret vise notamment à renforcer la maîtrise de la demande d'énergie et réduire les émissions de gaz à effets de serre. Il prévoit le versement d'une prime aux opérateurs d'effacement, en fonction des volumes des effacements réalisés. Des doutes importants subsistent quant aux liens de causalité entre effacement et économies d'énergie, l'effacement créant avant tout des reports de consommation, avait souligné l'Autorité de la concurrence, dans un avis non contraignant. En mai, Pâris Mouratoglu, président de Voltalis, un des leaders mondiaux de l'effacement électrique, avait estimé que la publication de ce décret pourrait entraîner la création de 2.000 à 3.000 postes dans sa société, qui emploie actuellement quelque 200 personnes.

Source :Baosem N°1082 du 13/07/2014

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?