Général

Bulletin

Services

Société

Sa production a baissé de 6% : Total: le T2 affecté par de faibles marges de raffinage

Les bénéfices de Total au deuxième trimestre seront marqués par l'impact de marges de raffinage "extrêmement" faibles, a déclaré le PDG du géant pétrolier, M. Christophe DE MARGERIE. Le groupe français est affecté, comme ses concurrents, par un début d'année difficile dans les raffineries en Europe. En avril, Total avait publié des résultats en baisse au titre du premier trimestre 2014. Sa production a baissé de 6%. "Tout le monde sait que les marges de raffinage ont été extrêmement faibles au second trimestre et cela aura un impact sur nos profits, comme cela a été le cas au premier trimestre", a dit M. DE MARGERIE à des journalistes en marge des rencontres économiques d'Aix-en-Provence.

Le patron de Total a en outre défendu un accroissement du rôle de l'euro face au dollar dans les achats de pétrole. Il n'y a aucune raison de payer le pétrole uniquement en dollars, selon lui. "Se passer du dollar, ce n'est pas réaliste, mais utiliser davantage l'euro, cela me parait souhaitable". Les autorités françaises ont récemment appelé à trouver des moyens de renforcer l'euro dans les échanges internationaux. Par ailleurs, le géant pétrolier français va entamer dans quelques mois l'exploration de gaz de schiste sur un des permis qu'il détient au Danemark, a indiqué vendredi le groupe à l'AFP. Les premiers forages, sur une zone située dans le nord du pays et d'une superficie d'environ 3.000 km2, seront effectués en décembre ou janvier et devraient durer trois mois, a affirmé une porte-parole. Cette annonce fait suite à l'autorisation obtenue le 26 juin par la commune de Frederikshavn, sur laquelle est situé le permis en question. Il s'agira de forages classiques n'impliquant pas de fracturation hydraulique, technique controversée et interdite dans plusieurs pays européens. Depuis 2010, le groupe français détient à 80% deux licences d'exploration de gaz de schiste dans le pays, en association avec North Sea Fund, un fonds détenu par l'Etat danois (20%). Sans vouloir présumer de l'importance du gisement que permettra de mettre en évidence cette exploration, le groupe s'est dit confiant sur le fait que le Danemark a du potentiel en matière de non conventionnel. Le gaz de schiste est une forme d'hydrocarbures non conventionnel, dont l'exploitation nécessite l'usage de la technique controversée de la fracturation hydraulique.

Le Danemark, au même titre que la Pologne, le Royaume-Uni ou la Roumanie, fait partie de ceux qui sont favorables à l'exploitation de cette ressource. En Europe, Total possède 40% dans deux permis d'exploration et de production de gaz de schiste au Royaume Uni, et a également des intérêts dans des projets dans le non conventionnel aux Etats-Unis, en Chine, en Australie et en Argentine. En revanche, il a annoncé en avril dernier ne pas avoir renouvelé son unique licence d'exploration en Pologne.

Source :Baosem N°1082 du 13/07/2014

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?