Général

Bulletin

Services

Société

Il a été lancé par l’Agence pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (APRUE) : Un programme pour mesurer l’efficacité énergétique dans le bâtiment

L’Agence pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (APRUE) a lancé un programme pour mesurer l’efficacité énergétique dans le bâtiment dans la perspective d’intégrer cette démarche dans la construction et pour économiser la consommation d’énergie des ménages. Touchant plusieurs wilayas du pays, ce projet pilote baptisé "Ecobât" a pour but principal d'"évaluer les gains d’énergie en chauffage et en climatisation qui sont des points essentiels", a indiqué à l’APS M. Mohamed-Salah BOUZERIBA, Directeur Général de l’APRUE. Cette agence procèdera à une "évaluation réelle des gains en énergie" obtenus par les habitations construites suivant les normes d’efficacité énergétique et compare un logement qui a bénéficié de mesures d’efficacité énergétique avec un autre qui ne l’est pas dans la même région afin de procéder à un monitoring. Dans ce cadre, des bureaux d’architectes sont associés pour élaborer un cahier des charges avec le ministère de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville, selon M. BOUZERIBA qui souligne qu’un concours sera lancé par les Offices de promotion et de gestion immobilière (OPGI) pour choisir un bureau d’études en vue d’effectuer des études thermiques. "On a commencé le monitoring des logements à Djelfa. L’opération a commencé depuis deux mois et se déroulera toute l’année pour respecter la saisonnalité ou tout au moins l’hiver et l’été, pour mesurer l’utilisation de l’énergie", ajoute-t-il. Le Directeur Général de l’Agence pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (APRUE) note qu’étant donné que le bâtiment est un secteur stratégique, le programme "Ecobât" a la particularité de prendre en considération toutes les zones climatiques du pays que ce soit au sud, au littoral et dans les Hauts-Plateaux. Ce programme touchera "bientôt" la wilaya de Mostaganem où 4.000 logements seront touchés par l’opération d’évaluation de l’efficacité énergétique des habitations avec le concours du Ministère de l’Habitat. Interrogé sur l’aspect lié aux systèmes constructibles et aux matériaux de construction capables de contribuer à l’efficacité énergétique, ce responsable soutient qu’il était "important de développer une industrie locale des isolants" en relevant qu’il existe de nombreux produits pouvant être fabriqués localement dont le liège, le polystyrène, la laine de roche et la laine de verre, de même que les matériaux locaux comme la pierre.
"Nous allons travailler avec l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI) pour voir comment accorder des facilitations aux investisseurs, et nous allons discuter des modalités de lancement de ce programme qui va créer de la richesse et l’emploi", dira-t-il à ce propos.

Toutefois, les isolants ne suffisent pas et "il faut revoir le système de construction dans sa globalité, comme il y a aussi la réhabilitation d’un parc de sept millions de logements, et même si on n’aura pas les mêmes gains comme pour un logement neuf on divisera par deux la consommation d’énergie", dit M. BOUZERIBA. Pour le moment, l’APRUE décline un programme pour le double vitrage, le renforcement des toitures et l'isolation à l’extérieur. Cette isolation s’effectue par le biais de procédés utilisant le ciment-colle et le polystyrène ainsi qu’un enduit à l’extérieur, explique-t-on.

Source:Baosem N°1090 du 12/08/2014

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?