Général

Bulletin

Services

Société

Il a atteint 45 mio CHF au premier semestre: Romande Energie: Le bénéfice net en baisse de 16%

Le producteur d'électricité Romande Energie a accusé un recul du bénéfice net de 16% à 45 mio CHF au premier semestre, sous l'effet conjugué de la baisse de la part au résultat des sociétés associées et du fléchissement du résultat financier. Les bénéfices EBITDA et EBIT ont par contre progressé de respectivement 31% et 55%, à 75 mio CHF et 49 mio CHF, a-t-il indiqué récemment, tout en confirmant une amélioration opérationnelle sur l'ensemble de l'exercice. La marge brute opérationnelle a progressé de 15% à 142 mio CHF et atteint 50% du chiffres d'affaires, qui lui est resté stable à 286 mio CHF, a souligné Romande Energie dans un communiqué. Grâce à une stricte maîtrise des coûts et à une optimisation de son fonctionnement, les charges opérationnelles n'ont progressé que de 1% à 67 mio CHF. En raison de la douceur hivernale et de la baisse des prix de vente moyens d'environ 5%, la commercialisation d'électricité a reculé de 4,5% à 1424 GWh. Fin juin, le groupe disposait de fonds propres de 2 mrd CHF, soit un niveau quasi identique à celui de la même date l'an dernier. Romande Energie n'a pas articulé de chiffres en matière de perspectives. Interrogé par AWP, son directeur général (CEO) M. Pierre-Alain URECH a néanmoins confirmé qu'il prévoyait comme précédemment une amélioration opérationnelle. "Nous attendons un EBITDA et un EBIT dans la lignée du premier semestre", a-t-il déclaré. Côté bénéfice, il estime qu'il est impossible de l'évaluer en raison de l'impact des sociétés associées. Le résultat d'Alpiq s'est révélé meilleur que prévu, a-t-il souligné. Romande Energie détient 29% d'EOS Holding, qui possède elle-même 31% d'Alpiq. Au travers de ses sociétés associées, Romande Energie souffre indirectement des prix bas de l'électricité sur le marché du négoce de gros et cette tendance devrait se poursuivre dans les 12 à 14 mois. Dans ses activités propres, qui ont représenté 16% de l'énergie distribuée au premier semestre, le groupe est par contre moins touché. Malgré les incertitudes qui continuent de peser sur le secteur énergétique, Romande Energie entend poursuivre sa préparation à une ouverture du marché. Avec un ratio d'indépendance financière de 81% au 30 juin, contre 80% un an plus tôt, il estime disposer d'une "flexibilité financière appréciable pour développer son parc de production" et rééquilibrer la production propre et les achats d'électricité. Le groupe dispose de nombreux projets en Suisse dans les domaines de l'hydraulique, du solaire, de l'éolien, de la biomasse et de la géothermie et prévoit de nouvelles acquisitions de centrales hydrauliques ou éoliennes en France et en Allemagne. Dans les dix prochaines années, M. Pierre-Alain URECH prévoit un investissement de près de 1 mrd CHF, confirmant ainsi de précédentes déclarations. A la Bourse, l'action Romande Energie a terminé en hausse de 4,56% à 1124,00 CHF, dans un SPI en hausse de 0,10%.

Source:Baosem N°1100 du 09/09/2014

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?