Général

Bulletin

Services

Société

Le solaire pourrait être la première source d'électricité d'ici 2050 selon l'AIE : L'atteinte de cet objectif estimé à 27 % de l'électricité produite et la réalisation de ce potentiel, dépendront du rôle que les pouvoirs publics dans le monde vont jouer pour soutenir ou non l'énergie solaire selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE)

L'énergie solaire pourrait être la principale source de production d'électricité dans le monde à l'horizon 2050, à condition que les pouvoirs publics optent pour des politiques claires et fortes, selon deux études publiées récemment par l'Agence internationale de l'énergie (AIE). Les panneaux photovoltaïques pourraient produire 16% de l'électricité mondiale (soit une puissance totale de 4.600 gigawatts) et les centrales thermiques à concentration pourraient représenter 11% de l'électricité produite d'ici 2050 (avec une capacité de 1.000 GW), représentant 6 milliards de tonnes d'émissions de CO2 évitées par an, détaille l'AIE dans ces études dédiées à ces deux technologies. La baisse rapide des coûts des modules et systèmes photovoltaïques ces dernières années a ouvert de nouvelles perspectives pour utiliser l'énergie solaire comme une source majeure d'électricité dans les prochaines années et décennies, a prédit ainsi Marie VAN DER HOEVEN, Directrice exécutive de l'AIE, citée dans un communiqué. Selon l'AIE, le prix de l'électricité produite à partir de panneaux solaires devrait ainsi baisser de 25% d'ici 2020, 45% en 2030 et 65% en 2050.

Cependant, ces deux technologies étant très gourmandes en termes d'investissements, diminuer le coût du capital est d'une importance capitale pour réaliser la vision présentée dans ces deux études, a-t-elle ajouté, insistant bien sur le fait que ces documents ne constituent en rien des prévisions. Car l'atteinte de cet objectif et la réalisation de ce potentiel, dépendront du rôle que les pouvoirs publics dans le monde vont jouer pour soutenir ou non l'énergie solaire. Il faut des signaux clairs, crédibles et forts des pouvoirs politiques, de manière à diminuer les risques de déploiement pour les investisseurs et instaurer la confiance, note l'AIE, qui pointe notamment la nécessité de bien construire le marché de l'électricité.

Par ailleurs, selon l'agence, les deux technologies - panneaux solaires et centrales thermique à concentration - sont très complémentaires et si les panneaux se sont pour l'instant développés plus rapidement, avec 100 mégawatts (MW) supplémentaires par jour en 2013, les centrales à concentration devraient prendre l'ascendant à partir de 2030. Géographiquement, la Chine et les États-Unis mènent l'expansion des panneaux solaires. Le développement des centrales thermiques à concentration devrait lui constituer des opportunités majeures, pour l'Afrique, l'Inde, le Moyen-Orient et les États-Unis.

Source :Baosem N°1108 du 07/10/2014

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?