Général

Bulletin

Services

Société

L’Algérie est à un moment important dans l’histoire de son industrie : Pour le Président Directeur Général du Groupe Sonatrach, les principaux composants pour le développement de ce secteur se résument dans la disponibilité des ressources en termes de quantité et de qualité, la disponibilité et la proximité des gisements d’eau, et la proximité des infrastructures existantes

Le P-DG par intérim de Sonatrach, M. Saïd SAHNOUNE, a estimé, récemment, à Oran, que l'Algérie est à un moment important dans l'histoire de son industrie. "Nous sommes à un moment très important dans l'histoire de notre industrie. L'Algérie bénéficie d'un énorme potentiel en ressources non conventionnelles et combine un savoir-faire prouvé sur les plans opérationnel et marketing", a-t-il indiqué, à l'ouverture de la conférence internationale sur l'industrie du gaz en Algérie, qui se déroule au Centre des conventions Mohamed-Benahmed d'Oran. Le ministre a rappelé que des infrastructures très importantes incluant une connexion entre notre principal réseau de pipelines et l'Europe, directement à travers Medgaz ou via l'Italie et l'Espagne, en plus des infrastructures de production de GNL ont été réalisées, soulignant dans ce cadre, que deux nouvelles infrastructures de classe mondiale ont été construites, récemment. Néanmoins, a précisé le PDG de Sonatrach, "ceci ne suffit pas pour atteindre la valeur attendue, et exploiter ces ressources demande à la compagnie de passer, inévitablement, par un processus de changement qui aidera à établir de nouvelles règles et de nouveaux standards".

Pour le Président Directeur Général du Groupe Sonatrach, les principaux composants pour le développement de ce secteur se résument dans la disponibilité des ressources en termes de quantité et de qualité, la disponibilité et la proximité des gisements d'eau, la proximité des infrastructures existantes, essentiellement en matière de réseau de transport de gaz, sans oublier la gestion du capital humain, la préservation de l'environnement, le respect de la réglementation et la fiscalité. Pour ce qui est des ressources, M. SAHNOUNE a déclaré que l'Algérie dispose de sept (7) bassins identifiés dans le sud du pays, le plus important étant celui du bassin de Berkine, en termes de potentiel. Le potentiel des cinq principaux bassins est estimé, pour sa part, à 4940 Tcf (tonnes mètres cubes). Techniquement, les réserves récupérables basées sur un facteur de récupération de 15% sont de l'ordre de 740 Tcf, ce qui met l'Algérie à la troisième place mondiale après la Chine et l'Argentine. En Algérie "Les champs schisteux sont prometteurs et de classe mondiale", a ajouté le P-DG du Groupe Sonatrach. Concernant la disponibilité des ressources en eau dans le sud du pays, le volume en place dépasse les 30.000 bcm. La consommation de l'eau dans cette industrie est estimée à 2,5 millions de mètres cubes/an, avec des recharges aquifères d'un million de m³/an et le recyclage de 30% de l'eau utilisée.

Source :Baosem N°1111 du 19/10/2014

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?