Général

Bulletin

Services

Société

ALNAFT signe 4 contrats de recherche-exploitation avec des groupements internationaux

L'Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) a signé, récemment à Alger, quatre contrats de recherche et d'exploitation des hydrocarbures avec trois groupements internationaux. Ces contrats concernent la recherche et la mise en exploitation des quatre périmètres de Timmissit, Tinhert Nord, M'sari Akabli et de Boughezoul, attribués par Alnaft en septembre dernier dans le cadre du 4ème appel d'offres pour les opportunités de recherche et d'exploitation des hydrocarbures. Représentée par le Président de son comité de direction, M. Sid Ali BETATA, l'agence Alnaft a, ainsi, signé deux contrats avec le groupement Enel-Dragon Oil pour la recherche et l'exploitation des périmètres de Tinhert Nord et de M'Sari Akabli, situés respectivement dans les régions est et ouest du Sahara. La partie Est du Sahara algérien est une zone qui recèle d'importantes réserves pétrolières et gazières, tandis que la région ouest saharien, peu explorée jusqu'à maintenant, est supposée contenir de grands gisements gaziers, selon les premières évaluations faites dans ce sens. Le troisième contrat relatif au périmètre de Timmisit, situé également dans l'erg Est du Sahara, a été paraphé avec le consortium Statoil Sigma-Shell exploration.

Quant au quatrième contrat signé avec le groupement Repsol exploration-Shell exploration, il concerne le périmètre de Boughezoul, situé au nord du pays dont le potentiel en hydrocarbures n'est pas encore connu malgré de petites découvertes de pétrole et de gaz. Pour la première phase d'exploration, les trois groupements retenus devraient effectuer des travaux sismiques 2D sur 2.000 km et de sismique 3D sur plus de 400 km, ainsi que le forage de 11 puits d'exploration, a précisé à la presse M. BETATA à l'issue de la cérémonie de signature. Les trois groupements investiront près de 150 millions de dollars pour mener ces premiers travaux de la phase recherche qui devrait s'étaler sur une période de sept (7) ans, selon lui. Dans une seconde phase, ils devraient augmenter le nombre des puits jusqu'à 15 et les travaux sismique 2D à 4.000 km. Le montant des investissements prévu pour toutes les étapes de la recherche qui précèdent l'exploitation devraient atteindre 270 millions de dollars, a-t-il avancé. Le groupement Enel-Dragon Oil va investir 60 millions de dollars pour l'exploration des périmètres Tinhert Nord et M'Sari Akabli, a indiqué M. Marco ARCELLI, vice-président amont gaz d'Enel, présent à cette cérémonie. Enel, qui mène déjà des travaux de recherche sur deux autres blocs d'hydrocarbures, aspire à réaliser sa première découverte à partir de 2018, selon lui. Au total, a-t-il fait savoir, Enel prévoit un investissement de 700 millions de dollars dans la phase exploration des quatre blocs qu'il détient en Algérie.

L'agence ALNAFT prépare le lancement du 5ème appel d'offres pour la recherche et l'exploitation des hydrocarbures, a indiqué mercredi le président de son comité de direction, Sid Ali BETATA. L'Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures "est en train de travailler sur le cinquième appel d'offres qu'elle lancera prochainement", a déclaré M. BETATA à la presse en marge de la signature des contrats de recherche conclus dans le cadre du 4ème appel d'offres. Le premier responsable d'Alnaft a, par ailleurs, considéré que les résultats du 4ème appel d'offres, qui s'est soldé par l'attribution de 4 périmètres en septembre dernier, étaient "acceptables". Dans sa réponse à une question de la presse, il a récusé certaines allégations médiatiques selon lesquelles la situation sécuritaire dans des zones frontalières ait eu un impact négatif sur les résultats de cet appel d'offres: "Le facteur sécurité n'a pas eu d'impact (sur cette opération) même si l'aspect sécuritaire est un élément que les compagnies pétrolières prennent en considération", a-t-il affirmé. Depuis la promulgation de la loi 05-07 sur les hydrocarbures, amendée en 2006 puis en 2013, l'Algérie a lancé quatre appels d'offres pour l'exploration des hydrocarbures. Le premier appel d'offres, lancé en 2008, a débouché sur l'octroi de quatre blocs, le second, organisé en 2009, s'est soldé par l'attribution de trois blocs, tandis que le troisième a été couronné par l'octroi de deux blocs.

Source :Baosem N°1117 du 09/11/2014

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?