Général

Bulletin

Services

Société

Transocean plonge dans le rouge au 3e trimestre.

Le spécialiste du forage pétrolier en haute mer Transocean a plongé dans les chiffres rouges au troisième trimestre 2014, suite notamment aux correctifs de valeur de 1,97 mrd USD annoncés récemment. Le groupe accuse une perte nette de 2,21 mrd USD, contre un bénéfice de 546 mio USD un an plus tôt, a-t-il indiqué dans un communiqué. La société a toutefois confirmé ses objectifs pour l'ensemble de l'année et l'action a gagné du terrain à la Bourse. Le résultat opérationnel (EBIT) ressort également en négatif de 2,16 mrd USD, à comparer à un bénéfice de 738 mio USD sur la même période de 2013. Le chiffre d'affaires affiche quant à lui une baisse de plus de 7% à 2,27 mrd USD, un recul que le directeur général de la société (CEO) M. Steven NEWMAN a qualifié de "décevant" récemment au cours d'une conférence téléphonique. Les charges opérationnelles et de maintenance ont par contre augmenté de 8,6% à 1,31 mrd USD, précise Transocean. Parmi les autres facteurs négatifs marquants qui ont impacté les résultats du 3e trimestre, le groupe coté à la Bourse suisse met en avant un amortissement de 693 mio USD sur ses plateformes en raison de la dégradation de l'environnement de marché et un montant de 14 mio USD sur la vente d'installations.
Quelques éléments positifs, comme un abattement fiscal de 45 mio USD ou une diminution de 14 mio USD des provisions sur l'accident de la plateforme de forage Deepwater dans le golfe du Mexique, sont venus compenser légèrement le montant total des facteurs négatifs chiffrés à 2,57 mrd USD au troisième trimestre. Le taux d'utilisation de la flotte a reculé à 75%, contre 78% précédemment, indique encore Transocean. Fin septembre, le groupe affichait un cash-flow opérationnel de 882 mio USD, contre 623 mio USD un an plus tôt. Transocean n'a formulé aucune prévision dans son communiqué. Il a toutefois annulé l'opération de placement privé d'une part des actions de Caledonia Offshore Drilling, une société qui regroupe huit plateformes en mer du Nord. La séparation interne est bien avancée, précise Transocean, et les premiers chiffres en tant qu'entité autonome seront présentés au quatrième trimestre 2014. La direction garde toutes les options ouvertes, de l'entrée en Bourse, à une vente partielle ou totale à des investisseurs. Malgré des pertes qui se chiffrent en milliards de dollars au troisième trimestre, les analystes se montrent globalement positifs concernant le développement opérationnel. Ils prévoient néanmoins une nouvelle diminution du taux d'utilisation des installations et des taux journaliers dans les mois à venir et regrettent l'annulation Caledonia.
Le chiffre d'affaires ressort un peu au-dessus des attentes, et ce en dépit d'un taux d'utilisation plus faible des installations, indique la banque Vontobel. Les coûts opérationnels et de maintenance, également plus modestes qu'escompté, ont favorisé l'évolution de l'EBITDA et de l'EBIT et constituent une bonne surprise. Les analystes de l'institut bancaire soulignent en revanche la forte hausse du taux d'imposition à 25% par rapport à l'année précédente. La baisse continue du taux d'utilisation des installations augure de résultats à venir en baisse, selon eux. Ils ont corrigé leurs prévisions de bénéfice par action. La Banque cantonale de Zurich (ZKB) met l'accent sur les résultats opérationnels de Transocean, meilleurs que prévu au troisième trimestre.
Le troisième trimestre a été impacté par des amortissements conséquents, relève la banque Sarasin. Même si les correctifs sont sans effet sur le cash, ils révèlent un environnement de marché qui se dégrade. La direction de Transocean s'estime "bien positionnée pour surmonter la faiblesse actuelle du marché". "Cette industrie a déjà souvent passé par des cycles faibles et nous prévoyons une amélioration du contexte de marché à moyen terme", a déclaré récemment M. NEWMAN.
Le directeur financier (CFO) M. Esa IKÄHEIMONEN a de plus confirmé les objectifs de la société pour l'ensemble de l'année. Il estime que Transocean est "sur la bonne voie" pour atteindre une efficience du chiffre d'affaires de la flotte de 94% et baisser les coûts opérationnels. Le taux d'impôts annualisé est attendu dans une fourchette de 14 à 17%. La société n'exclut toutefois pas des corrections de valeur au quatrième trimestre. Elle pourrait par ailleurs devoir encore procéder à de nouveaux amortissements, selon le CFO. Pour 2015, Transocean a fixé des performances de marché identiques à l'année en cours. M. IKÄHEIMONEN prévoit une efficience de chiffre d'affaires de la flotte de 95% ainsi qu'une baisse des coûts opérationnels et des investissements de 1,9 mrd USD. Transocean avait reporté vendredi la publication de ses résultats, en raison de correctifs de valeur et amortissements, et lancé un avertissement sur résultats. A la clôture, l'action Transocean avait gagné vendredi 2,51% à 28,60 CHF, dans un SMI en recul de 0,53%. Après avoir évolué toute la journée de lundi en hausse, passant d'une ouverture timide à des gains supérieurs à 2%, Transocean progressait encore de 1,64% à 29,07 CHF à 16h05, dans un SMI en hausse de 0,32%.

Source : Baosem N° 1120 du 18/11/2014

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?