Général

Bulletin

Services

Société

Repsol: le Conseil d'administration étudie le rachat de Talisman Energy

Le groupe pétrolier espagnol Repsol a indiqué récemment que son Conseil d'administration allait étudier ce même jour le possible rachat du canadien Talisman Energy, qui voyait son cours bondir à la Bourse de New York après cette annonce. Le Conseil d'administration de Repsol, réuni en session ordinaire, analysera "entre autres questions, le possible rachat de la totalité du capital social du groupe canadien Talisman Energy Inc", indique Repsol dans un communiqué envoyé peu avant 14H30 GMT sur demande de l'autorité boursière espagnole (CNMV). Avec une capitalisation boursière de 4,43 mrd USD (4,3 mrd CHF), Talisman voyait son titre grimper après cette annonce: il prenait 18,07%, à 5,07 USD, à la Bourse de New York à 16H15 GMT. L'action de Repsol perdait elle 3%, à 15,69 euros, à la même heure à la Bourse de Madrid. Le journal économique espagnol Expansion affirmait récemment que Repsol était prêt à mettre sur la table environ 6 dollars par action pour cette opération, ce qui valoriserait le groupe pétrolier canadien à plus de 6 mrd USD canadiens, soit plus de 4 milliards d'euros.

Une information que n'avait pas voulu confirmer un porte-parole de Repsol, qui avait toutefois rappelé, dans des déclarations à l'AFP, que le groupe étudiait des opportunités d'achat et que "Talisman Energy en faisait partie". Repsol en a les moyens, après avoir empoché 6,3 mrd USD suite à l'expropriation d'YPF en Argentine. Talisman Energy avait indiqué en juillet avoir été approché par le géant espagnol, ce qui avait fait bondir son titre en Bourse. Le groupe canadien a fait une nouvelle fois savoir en début de semaine dernière qu'il avait fait l'objet de marques d'intérêt de la part de plusieurs investisseurs, dont Repsol. Talisman Energy, 10e société pétrolière et gazière du Canada, est présente en Amérique du Nord et en Colombie (la moitié de ses activités), ainsi qu'en Asie-Pacifique, ou encore dans la Mer du Nord. Au début de l'année, des médias avaient affirmé que le groupe français GDF Suez avait proposé, en vain, 17 mrd USD pour racheter la société canadienne.

Source :Baosem N°1131 du 23/12/2014

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?