Général

Bulletin

Services

Société

60 milliards de dollars de recettes pétrolières attendus à fin 2014

Les recettes pétrolières devraient s’établir à 60 milliards (mds) de dollars à fin 2014 contre 62 milliards de dollars en 2013, soit une baisse de 2 milliards de dollars, a indiqué récemment le Ministre de l’Energie, M. Youcef YOUSFI. Jusqu’ici, ‘‘nous avons réalisé presque 60 mds de dollars d’exportations (d’hydrocarbures) et nous allons probablement terminer l’année 2014 avec 60 mds de dollars’’, a déclaré le Ministre lors d’un point de presse à In Salah (Tamanrasset) en réponse à une question sur l’impact de la chute des cours mondiaux de pétrole sur les recettes d’exportations de l’Algérie. Si en 2014, l’Algérie a préservé le niveau de ses revenus pétroliers malgré la chute des cours de brut, entamée en juin dernier, pour l’année 2015, ‘‘personne ne peut prédire quel serait le niveau des recettes pétrolières dans le futur’’, a observé le ministre qui s’exprimait à l’issue d’une visite d’inspection de deux forages de puits-pilotes de gaz de schiste dans le Bassin d’Ahnet situé à In Salah.

En dépit de cette déprime régnant sur les marchés pétroliers et gaziers internationaux, l’Algérie va poursuivre l’intensification de l’exploration de son domaine minier et le développement des gisements déjà découverts, a-t-il assuré. Grâce à cet effort d’exploration, selon lui, Sonatrach a réussi à découvrir, en 2013 et en 2014, près de 7 milliards de barils équivalent pétrole (Tep) dont 4 milliards de TEP ont renforcé les réserves d’hydrocarbures et comblé le déclin des années précédentes, le reste étant extrait. A ce propos, il a fait savoir qu’à la fin décembre 2014, le niveau des réserves d’hydrocarbures du pays est nettement supérieur à celui atteint en 1971, soulignant les efforts consentis par le groupe Sonatrach dans l’augmentation de ces réserves. ‘‘Ce qui a été découvert est supérieur à toute la production cumulée depuis près d’un demi-siècle. C’est une performance qu’il convient de souligner’’, a noté le Ministre. M. YOUSFI a fait état d’un rebond de la production des hydrocarbures en 2014, après un recul enregistré durant ces dernières années, ajoutant que ce redressement de la production devrait se maintenir jusqu’à 2019 grâce à l’accélération du développement et de l’exploitation de 100 nouveaux gisements.

D’ici à 2019, la production de pétrole va progresser de 20% et celle du gaz devrait enregistrer une hausse considérable de l’ordre de 40%, tandis que celles du GPL et du condensat augmenteront de 40% également, selon les prévisions fournies par le ministre. ‘‘Nous ne sommes pas dans le cas de nombreux pays dont les réserves diminuent et la production recule’’, a-t-il tenu à préciser. Le Ministre a annoncé, par ailleurs, la mise en place prochaine d’un partenariat entre le groupe Sonatrach et un partenaire étranger pour la fabrication d’appareils de forage en Algérie, précisant que Sonatrach devrait parvenir à un accord avec ce partenaire en début 2015. source APS

Source :Baosem N°1135 du 11/01/2015

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?