Général

Bulletin

Services

Société

Energies renouvelables : Plusieurs réalisations enregistrées en 2014

Le domaine des énergies renouvelables a connu des progrès en 2014 en Algérie, marqués par plusieurs réalisations en vue d'encourager le développement des énergies alternatives, notamment en ce qui concerne l'utilisation des photovoltaïques dans le Grand sud et les Hauts plateaux, a relevé vendredi le Centre de développement des énergies renouvelables (CDER). Ainsi, l'année 2014 a été marquée par la mise en service, par le Ministère de l'Energie, d'une centrale solaire photovoltaïque multi technologique pilote de 1,1 MW à Ghardaïa et d'une centrale éolienne de 10 MW à Adrar. De son coté, le ministère de l'Agriculture et de Développement Rural, a renforcé l'installation de kits solaires pour l'électrification et pour le pompage d'eau dans les hauts plateaux et les sites isolés, tandis que le CDER a procédé à l'installation de plus de 2500 kits solaires pour l'électrification et le pompage. Le plan réglementaire n'est pas en reste dans les efforts de développement de l'énergie solaire, puisque des textes de lois garantissant les tarifs d'achats pour l'énergie solaire photovoltaïque et l'énergie éolienne, dont la capacité dépasse 1MW, ont été promulgués au mois d'avril 2014. L'industrie du renouvelable a connu un saut qualitatif par la mise en service d'une unité de production de panneaux photovoltaïques d'une capacité de 50 MW initiée par l'entreprise privée Condor Electronics.

L'année dernière a été marquée, également, par l'intégration de la filière énergies renouvelables dans la formation professionnelle et la multiplication des offres de formation en master et doctorat dans les universités et les écoles supérieures. Lors de la présentation de son point inscrit à l'ordre du jour du Conseil des Ministres, tenu récemment, le Ministre de l'Energie, M. Youcef YOUSFI, a rendu compte des derniers développements concernant les réserves algériennes en hydrocarbures. Ainsi, s'agissant des hydrocarbures conventionnels, le ministre de l'Energie a indiqué que les découvertes effectuées durant cette année ont été plus importantes que celles réalisées en 2013. Il a précisé que les découvertes réalisées durant les deux dernières années totalisent plus d'un (01) milliard de TEP (tonnes équivalent pétrole TEP), marquant ainsi l'augmentation sensible des réserves prouvées d'hydrocarbures conventionnels. Concernant le gaz de Schiste, M. YOUSFI a rapporté que le premier forage réalisé dans la région d'Ahnet au sud de In Salah, a donné des résultats très appréciables.

En outre, les explorations menées dans cette région ont conduit les géologues à estimer l'étendue du bassin d'Ahnet à près de 100.000 km_ avec un potentiel récupérable de 7.500 milliards de mètres cubes de gaz schisteux, soit deux fois la capacité du champ de Hassi R'mel. Toujours dans le domaine des hydrocarbures non conventionnels, le Ministre de l'Energie a annoncé aussi la localisation d'un second bassin de gaz schisteux à Timimoun et d'un bassin de pétrole schisteux à Berkine.

Source :Baosem N°1136 du 13/01/2015

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?