Général

Bulletin

Services

Société

C’est ce qu’a affirmé le Ministre de l’Energie M. Salah KHEBRI : L\'ALGÉRIE POURSUIVRA SA DÉMARCHE VISANT À TROUVER UN CONSENSUS AU SEIN DE L\'OPEP

L\'Algérie poursuivra sa démarche visant à trouver un consensus au sein de l\'OPEP pour stabiliser les cours du pétrole et pour que les \"choses changent\"dans un marché qui ne cesse de dégringoler, a affirmé récemment à Alger le Ministre de l\'Energie, M. Salah KHEBRI.
\"Nous continuerons à travailler pour essayer d\'arriver au sein de l\'OPEP à un consensus pour la stabilisation des prix du pétrole\", a-t-il déclaré à la presse à l\'issue de son entretien avec le viceministre iranien du Pétrole, M. Amir Hussein ZAMANI NYA.
\"Nous continuerons à militer pour que les choses changent\", a-t-il souligné regrettant le fait que la dernière réunion de l\'Organisation des pays exportateurs du pétrole (OPEP),tenue début décembre à Vienne, n\'ait abouti à aucun consensus dans ce sens.
La réunion de l\'OPEP avait décidé en effet de maintenir inchangé le plafond de production, dans un marché déjà plombé par une surabondance de l\'offre.
Actuellement, les cours évoluent bien au-dessous des 40 dollars le baril, soit leur plus bas niveau depuis plusieurs années. En outre, M. KHEBRI a affirmé que l\'Algérie reste sur sa position visant à défendre les intérêts \"communs\" des pays exportateurs du pétrole, qu\'ils soient membres de L\'OPEP ou pas.
\"Cette organisation avait été créée pour défendre les intérêts, individuels et collectifs, des pays membres. Mais, malheureusement, cet aspect collectif a été ignoré jusqu\'ici\", a déploré encore M. KHEBRI. Par ailleurs, le Ministre a indiqué que l\'Algérie et l\'Iran partageaient \"la même position\" concernant le marché pétrolier et qui consiste à défendre les intérêts des pays exportateurs.
Pour rappel, le président de la République M. Abdelaziz BOUTEFLIKA avait dépêché,début 2015, plusieurs Ministres portant des messages à ses homologues de pays producteurs de pétrole en vue de parvenir à un consensus sur la nécessité de rétablir l\'équilibre du marché pétrolier dans l\'intérêt des pays producteurs et consommateurs. Les messages du Président BOUTEFLIKA avaient été transmis notamment à l\'Arabie Saoudite, Sultanat d\'Oman, Azerbaïdjan,Kazakhstan, Mexique et la Russie. (APS)

source : baosem 1242 du 03/01/2016

Accès appels d'offres

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié ?